Transition énergétique : ces projets qui ont émergé en 2021 en Auvergne Rhône-Alpes

De la décarbonation du mix énergétique au verdissement de l'automobile, en passant par le développement de nouvelles énergies, la région Auvergne Rhône-Alpes n'a pas été en reste, cette année, sur le terrain des innovations en matière de transition énergétique. Hydrogène, électrification, biogaz voire même nucléaire... L'ensemble des filières du tissu régional sont désormais en ordre de marche pour contribuer à répondre aux enjeux climatiques, avec plusieurs projets d'envergure.

7 mn

(Crédits : Reuters)

1/ Les grands enjeux de la décarbonation, vus par le directeur stratégie et innovation du Groupe EDF

A l'occasion d'une visite en Auvergne Rhône-Alpes, qui se place comme l'une des régions clés au cœur du mix énergétique développé par l'énergéticien, Alexandre Perra, directeur stratégie et innovation du Groupe EDF, est revenu en exclusivité avec La Tribune sur sa vision des grands enjeux induits par la décarbonation.

Avec, pour le groupe toujours (soumis par ailleurs à un avenir incertain sur le plan Hercule), des pistes qui passent sans surprise par l'hydrogène et le nucléaire (et le sujet brûlant de l'évolution de la taxonomie européenne), mais aussi par des évolutions sur le marché du photovoltaïque, ainsi que des projets d'innovation.

(Lire la suite ici ...)

2/ Biométhane : du déchet au gaz vert, Waga Energy vise désormais les 100 millions pour son entrée en Bourse

Waga Energy, spécialisée dans la production de biométhane à partir de déchets provenant de sites d'enfouissement, se préparait cet automne à entrer sur le marché réglementé d'Euronext Paris.

Elle a levé le voile sur son intention de réunir jusqu'à 100 millions d'euros. Un bon timing pour cette pépite qui, après avoir installé 10 unités de valorisation en France, dévoilait de grandes ambitions d'ici 2026, portées par les enjeux de transition énergétique.

(Lire la suite ici ...)

3/ Hydrogène : comment HEF compte diviser par 50 le coût de production des piles à combustible (et créer une usine à Saint-Etienne)

Le groupe industriel HEF, spécialiste mondial de l'ingénierie des surfaces, se lance dans le secteur de l'hydrogène avec une technologie innovante de revêtement des plaques. Avec la promesse de diviser par 50 le coût actuel de production des piles à combustibles.

Cette diversification, qui vise à prendre le relais de son activité dédiée aux véhicules thermiques, se traduit dès à présent par un démonstrateur industriel, mais aussi par une première usine, qui devrait voir le jour d'ici 2025 à Saint-Étienne, avec 25 millions d'euros d'investissement à la clé.

(Lire la suite ici...)

4/ Gigafactories : l'isérois Verkor met le turbo dans les gigafactories de batteries électriques

Moins d'un an après sa création, le français Verkor a levé 100 millions d'euros auprès d'acteurs majeurs de l'industrie comme Arkema ou Renault. La société veut construire des gigafactories dès 2025 et s'imposer comme un important producteur de batteries à haute performance, pour les voitures mais aussi pourquoi pas les avions. De quoi intéresser également la région Auvergne Rhône-Alpes, qui propose d'ailleurs 7 millions d'euros pour que son projet s'implante en AuRA, alors que sa short-list n'a pas encore été divulguée...

(Lire la suite ici ...)

5/ Hydrogène : Huit mois après l'entrée en Bourse, HRS se prépare au décollage du marché de l'hydrogène

2021 aura été un bon cru pour la pépite iséroise HRS : introduction en Bourse, croissance de +300%... Huit mois plus tard, Hydrogen Refueling Solutions (HRS) a dévoilé ses résultats annuels 2020/2021 consolidés, appuyant ses ambitions. Car sur un marché de l'hydrogène en pleine explosion, le fabricant de stations se retrouve désormais à un moment clé de son développement. Objectif : se structurer pour être en mesure de fournir un volume de 43,1 millions de commandes engagées d'ici 2026.

(Lire la suite ici...)

6/ Bornes électriques : E-Totem signe un accord à 50 millions pour accélérer le développement de son réseau

Alors que la France doit absolument booster son réseau de bornes de recharges pour accompagner la transition de ses mobilités et l'essor du véhicule électrique, E-Totem, fabricant et exploitant ligérien de bornes, compte bien asseoir ses positions sur le marché. L'entreprise, qui revendique déjà 6.000 des quelque 50.000 bornes françaises accessibles au public, vient de conclure un accord de financement à 50 millions d'euros avec le fonds Conquest.

(Lire la suite ici ...)

7/ Electrification : Avec son nouveau campus européen à Lyon, RTE prépare les réseaux du futur

Avec 9.500 salariés en France dont 1.150 en Auvergne Rhône-Alpes, le gestionnaire du réseau de transport d'électricité RTE vient de passer à une autre étape puisque son fief de Lyon Jonage accueille désormais le Campus Transfo, qui se pose comme « le plus grand campus européen de formation du système électrique ».

Avec la volonté de mieux outiller aussi l'ensemble de la filière électrique européenne, face à la montée des enjeux d'électrification amenés par la transition énergétique.

(Lire la suite ici ...)

8/ Hydrogène : dans l'Ain, Hypster veut disrupter la filière du stockage d'hydrogène vert

Alors que la filière hydrogène est en plein boom, Storengy, la filiale du groupe Engie, vient de donner le coup d'envoi d'une nouvelle expérimentation grandeur nature visant à combler un chaînon manquant. Car en testant le stockage sous-terrain d'hydrogène vert au sein de l'un de ses plus grands sites salins en Europe, le projet Hypster pourrait marquer un nouveau pas qui se veut déterminant.

(Lire la suite ici ...)

9/ Hydrogène vert : à Lyon, Elyse Energy veut devenir le futur "catalyseur" de la filière en Europe

Avec la création de leur nouvelle filiale « 100% dédiée à l'hydrogène vert », les deux sociétés d'investissement Falkor (Marseille) et Vol-V (Montpellier) veulent installer, cette fois à Lyon, le cœur de leur offre d'accompagnement commune, dédiée à cette énergie pleine de promesse pour adresser les enjeux de la transition énergétique. Leur objectif : amener des projets d'innovation jusqu'à une phase d'exploitation, et devenir ainsi une porte d'entrée pour les projets de la filière H2 en France, mais aussi en Europe.

(Lire la suite ici ...)

10/ Décarbonation : la transition énergétique, nouvel eldorado pour le marché du silicone et pour le lyonnais Elkem ?

Pour le chimiste lyonnais Elkem (ex- Rhône-Poulenc et Rhodia), la transition énergétique est une très bonne nouvelle. Car à mesure que grimpent les exigences en matière de décarbonation, le silicone se pose comme une alternative plus haut de gamme et « durable » que les matériaux plastiques dans un grand nombre de domaines (automobile, BTP, santé, etc)... De quoi nourrir un investissement de 36 millions pour doper ses capacités de production, tout en affichant des ambitions accrues en matière de recyclabilité, qui demeure encore cependant le principal point noir de cette matière.

(Lire la suite ici...)

7 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.