Le CEA-Leti accueille un nouveau directeur, Emmanuel Sabonnadière rejoint Soitec

CARNET. Il y a du mouvement en vue au sein des rangs de la microélectronique grenobloise. Après avoir pris les rênes du CEA-Leti, l'institut en charge de la recherche technologique, l'actuel dg Emmanuel Sabonnadière rejoint les rangs du fabricant de rang mondial Soitec, lui-même issu de la recherche grenobloise, tandis qu'il sera remplacé à la direction générale par Sébastien Dauvé, déjà directeur de division au sein du CEA-Leti.

3 mn

(Crédits : DR/CEA)

Il avait pris les commandes du CEA-Leti en novembre 2017. Un peu plus de trois ans plus tard, l'actuel dg de cet institut de CEA Tech, en charge de la recherche technologique, Emmanuel Sabonnadière, repart à la conquête d'un autre défi.

Toujours sur la scène grenobloise cependant, puisqu'il occupera désormais le poste de directeur du programme carbure de silicium au sein du fabricant mondial de substrats 
semiconducteurs innovants, Soitec.

Un passage de la recherche à l'industrie, qui se pose toutefois en continuum avec le parcours qu'a pu avoir Emmanuel Sabonnadière en tant que directeur du CEA-Leti, puisque cet institut de recherche a noué de nombreux partenariats avec l'écosystème local de la microélectronique, dont l'industriel Soitec est lui-même issu.

​Fondée en 1992 par quatre chercheurs du CEA désireux d'exploiter la technologie Smart Cut pour produire à l'échelle industrielle des plaques de silicium-sur-isolant (SOI), Soitec est en effet l'une des premières startups essaimées du CEA-Leti.

Auparavant, Emmanuel Sabonnadière avait lui-même occupé des postes de direction chez Philips Lighting (devenu Signify), la société d'investissement européenne Gimv, ou encore General Cable Europe, après un début de carrière au sein des groupes Schneider Electric, Alstom/Areva.

Le nouvel homme fort du CEA : Sébastien Dauvé

Pour le remplacer, le Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) de Grenoble a choisi l'un des siens, en la personne de Sébastien Dauvé.

Jusqu'ici responsable du département Systèmes du CEA-Leti depuis 2016, ce diplômé de l'Ecole Polytechnique et de l'Institut Supérieur de l'Aéronautique et de l'Espace (ISAE-SUPAERO) n'est pas tout à fait un nouveau venu, puisqu'il dispose d'une expérience de près de 20 ans dans les technologies de la microélectronique et ses applications. Et notamment la mobilité propre, la médecine de demain, la cybersécurité ou encore l'électronique de puissance.

Il a débuté sa carrière au sein de la direction générale de l'armement, et plus particulièrement au Centre d'électronique de l'armement de Bruz, où il aura travaillé sur le développement de radars à synthèse d'ouverture. Mais dès 2003,  Sébastien Dauvé rejoint les rangs du CEA-Leti à Grenoble en tant que responsable transferts industriels.

Il y supervisera notamment un certain nombre de laboratoires communs de recherche, en particulier avec le groupe Michelin, puis gravira les échelons en devenant chef de laboratoire, puis chef d'un service de R&D dans le domaine des capteurs appliqués à l'internet des objets et à la mobilité électrique, puis chef du département Systèmes du CEA-Leti.

Vers la frugalité énergétique

Il aura notamment soutenu la diffusion et le transfert des nouvelles technologies du CEA-Leti au sein du milieu industriel, comme au sein de la filière automobile avec Renaul, de l'aéronautique et la défense, avec Safran.

Le successeur d'Emmanuel Sabonnadière, qui prend ses fonctions dès ce jeudi 1er juillet, entend désormais "participer activement à la transformation numérique, avec le souci d'allier frugalité énergétique et performance" et s'assurer de continuer à mettre "la transversalité au cœur de l'innovation pour apporter des réponses technologiques aux grands défis sociétaux de demain".

Car cet institut de CEA Tech, en charge de la recherche technologique, occupe un rôle stratégique au sein de l'écosystème grenoblois : avec près de 1.800 salariés et 300 brevets par an, il a été notamment le berceau d'entreprises comme Soitec, STMicroelectronics, ISKN ou Avalun.

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.