La Région AuRA dégaine 50 millions pour ses commerces et restaurants

 |  | 1077 mots
Lecture 6 min.
Le président de la région AuRA a annoncé le déblocage d'une enveloppe de 50 millions d'euros visant à aider les petits commerces et restaurants à se digitaliser et à opter pour la livraison ou le click and collect.
Le président de la région AuRA a annoncé le déblocage d'une enveloppe de 50 millions d'euros visant à aider les petits commerces et restaurants à se digitaliser et à opter pour la livraison ou le click and collect. (Crédits : Charles Platiau)
Création d’une plateforme régionale de e-commerce (Mon commerce en ligne), mais également d’une série d’aides à l’investissement destinées aux commerces et restaurants, ainsi qu’aux marchés… Dans un appel à consommer local et à fuir les plateformes comme Amazon, le président LR de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez, a présenté, ce jeudi, son nouveau dispositif de maintien de l’activité économique de près de 50 millions d’euros.

Il se voulait rapide et efficace. Une semaine après l'annonce du confinement, le président de la région Auvergne Rhône-Alpes Laurent Wauquiez a convoqué la presse pour présenter son plan de soutien à l'économie régionale, pensé en collaboration avec les représentants et organisations professionnelles du territoire (CCI, Medef, CPME, U2P). Avec, au menu, une enveloppe exceptionnelle de 50 millions d'euros, qui vise à soutenir les commerçants et restaurateurs du territoire. Une somme qui vient s'ajouter encore aux 1 milliard d'euros du plan de relance pour l'économie régionale, annoncé cet été.

« Alors que les trésoreries des entreprises sont encore fragilisées par la période que nous venons de vivre, le danger est à nouveau que ceux qui paye l'addition soit les petits commerçants et les restaurateurs qui venait de retrouver une activité », rappelle le président de Région.

« Notre principal enjeu est que nous puissions accompagner le plus possible les initiatives qui permettent aux entreprises de conserver de l'activité et un chiffre d'affaires qui leur permette de garder la tête hors de l'eau ».

Pour cela, Laurent Wauquiez a annoncé le déblocage d'une enveloppe de 50 millions d'euros dès la semaine prochaine par l'exécutif régional, qui se décline en trois volets : le financement d'une plateforme régionale de e-commerce (Mon commerce en ligne) dédiée à tous les commerçants régionaux, mais également d'une série d'aides à l'investissement destinées aux commerces, restaurants et marchés.

Des aides à la digitalisation des commerces

Car à l'image d'une nouvelle vague déjà amorcée au sein d'autres territoires (comme hier, en Occitanie, avec la création de Dans ma Zone), la région Auvergne Rhône-Alpes se lancera elle aussi dans la création d'une place de marché dédiée aux commerciaux régionaux.

« Ce site n'est pas encore prêt mais nous travaillons dessus avec l'objectif une solution soit proposé d'ici une dizaine de jours, avec une plate-forme proposant 100 % de vente en ligne en Auvergne Rhône-Alpes », a confirmé Laurent Wauquiez, sans donner toutefois plus de précisions à ce stade quant aux secteurs qui pourraient en bénéficier.

Plus largement, Laurent Wauquiez a annoncé l'octroi de subventions à destination de tous les commerces qui investiront pour poursuivre leurs activités à travers du « click and collect ».

La Région prendra en effet en charge les investissements nécessaires à hauteur de 50 % des frais engagés, dans une limite d'une somme atteignant 1.500 euros par commerçant. « Nous souhaitons accompagner les commerçants de la région afin qu'il puisse tous avoir accès à la mise de leurs produits en ligne, afin que les consommateurs puissent continuer à se fournir sur leur territoire ». Des subventions qui pourrait couvrir des frais allant du référencement à la mise en place d'un site Internet, en passant par l'accompagnement de leurs démarches, à la publicité en ligne, ou encore aux frais d'adhésion des market places.

La Région mettra d'ailleurs à disposition des commerçants un annuaire, conçu en partenariat avec le cluster des entreprises du numérique en Auvergne-Rhône-Alpes, Digital League, rassemblant l'ensemble des prestataires informatiques situés sur le territoire, et « habitués à travailler avec des petits commerces ».

Une enveloppe pour la restauration et les marchés

Alors que près de 10 millions d'euros seront dédiés à l'aide au commerce en ligne énoncés ci-dessous, le reste de l'enveloppe se répartira en deux volets : avec, d'un côté, un dispositif de 28 millions d'euros, permettant d'accompagner plus particulièrement les restaurateurs dans la vente à distance.

« Un certain nombre de restaurants fermés ont développé de la vente à distance, mais cela suppose de nouvelles organisations, avec des box, des livraisons de repas, voire de nouveaux packagings. Là encore, nous accompagnerons tout ce qui peut permettre de récupérer du chiffre d'affaires », a assuré son président.

Sur ce terrain, Auvergne Rhône-Alpes financera jusqu'à 80 % des dépenses engagées, « un niveau rare » comme l'atteste lui-même Laurent Wauquiez, pour des factures comprises entre 500 et 5.000 euros par restaurant. Avec, parmi les investissements possibles, des appareils de transport et de livraison, ou encore l'aménagement des vitrines pour l'adapter au click and collect, etc.

Enfin, les marchés et forains pourront bénéficier d'un autre dispositif, provisionné à 10 millions d'euros, leur permettant d'investir dans du matériel de protection pour continuer leur activité, avec un remboursement de 25% de leurs dépenses allant jusqu'à 10.000 euros. « Il s'agit d'un public qui n'a pas l'habitude d'être aidé. Or, nos marchés doivent continuer à être attractifs. Dans cette période comme celle-ci, ils sont précieux comme la prunelle de nos yeux », a justifié Laurent Wauquiez. A noter que d'autres mesures additionnelles pourraient encore être annoncées prochainement pour engager les 2 millions d'euros restants.

Des dispositifs simplifiés et rétroactifs pour lutter contre Amazon

L'ensemble de ces dispositifs seront disponibles sur le site internet de la Région à compter de la fin de la semaine prochaine, et seront même rétroactifs pour les investissements réalisés à compter du 1er octobre dernier. Ils pourraient concerner jusqu'à 50.000 entreprises régionales. Et l'exécutif de rappeler que lors de ce 2e confinement, « le chiffre d'affaires supplémentaire généré par la vente à distance ne sera pas dans le seuil d'aides prévu par le gouvernement. Cela veut donc dire qu'il faut donc y aller à fond pour récupérer ce que l'on peut ».

Si Laurent Wauquiez a également indiqué que « l'heure n'était pas aux polémiques », l'élu a tout de même souhaité faire passer plusieurs messages. « Chacun peut avoir, dans son fort intérieur, un avis sur les décisions politiques qui ont été prises au niveau national, avec parfois, de la colère ressentie notamment par les acteurs impactés est concernés. Mais le devoir de la Région est avant tout d'apporter des réponses, et de ne pas se contenter de nourrir les polémiques, qui ne permettront pas de regarder la trésorerie des entreprises ».

Il s'est également tourné vers les habitants de la région Auvergne Rhône-Alpes, pour les enjoindre à consommer plus que jamais local : « je le dis aux habitants : n'achetez pas sur Amazon ou sur différentes places de marché des produits qui ne passent pas par des commerçants de votre région. Sinon, nous envoyons directement notre argent en Chine aux États-Unis et cela ne sert à rien ».

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :