"Nous revenons du CES avec déjà au moins six contacts qualifiés" (Bernard Gindre, Oubabox)

L'INVITE ECO. Avec ses boîtes à colis connectées, la startup lyonnaise Oubabox faisait partie des 30 startups sélectionnées pour intégrer la délégation régionale du CES 2022. Tout juste revenue de Las Vegas, Bernard Gindre tire déjà un bilan très positif de cette édition, malgré les conditions sanitaires et la division par deux du nombre d'exposants (et par trois de la fréquentation initiale).

4 mn

(Crédits : DR)

De retour du CES, le lyonnais Ouba n'en était pas à sa première édition : car depuis 2015, il a d'abord développé des services de conciergerie en 2016, puis une boîte à colis qui se veut "connectée" à compter de 2019, juste avant la crise sanitaire.

Et depuis peu, la pépite a développé un prototype d'Oubabox green, destiné cette fois aux communes rurales, qui propose une alimentation en toute autonomie et sans réseau, grâce à une alimentation par des panneaux solaires.

Fondée à l'origine par Frédéric Curis et Olivier Amos, le concept d'Ouba ne date pas d'hier. Et pourtant, c'est maintenant que cette société décolle. Car avec l'essor du e-commerce couplé à des enjeux de livraison du dernier kilomètre au coeur des villes, son concept bénéficie désormais d'un coup de projecteur, et d'un effet de volume :

l'an dernier, ce sont ainsi 2 milliards de colis qui ont été livrés (tous modes confondus) en France, dont 15 à 20% auront dû être présentés au moins une seconde fois.

Pour Bernard Gindre, directeur de la communication de OUBA (boîte à colis connectés et un service de conciergerie numérique), le marché potentiel est de taille, et se positionne en parallèle aux points relais développés chez les commerçants ou les particuliers. Avec deux atouts : celui de la proximité, puisque ses Oubabox peuvent être installées également en zone rurale afin "de ne plus jamais recevoir d'avis de passage en son absence", mais aussi leur empreinte énergétique plus faible que des solutions concurrentes grâce à l'intégration du photovoltaïque.

Actuellement, une cinquantaine de boîtes à colis ont déjà été déployées en France, et Ouba vise une forte accélération depuis son retour du CES. D'après Bernard Gindre, ce sont ainsi près de six contacts qualifiés qui ont été pris lors du salon de Las Vegas, ainsi que deux autres contacts avec des pays étrangers comme les Etats-Unis ou le Brésil. Des perspectives cependant davantage à moyen terme pour l'export, puisqu'il lui faudra avan cela trouver des partenaires capables de fabriquer son produit sous-licence, afin d'éviter l'envoi de tonnes de métal par les océans.

Le président de Région, Laurent Wauquiez, avait même rencontré la société lors du CES, affirmant qu'il souhaitait proposer un financement pour installer des Oubabox au sein des communes rurales.

A l'antenne, Bernard Gindre est donc revenu sur :

-Le principe de cette boîte à colis, qui se veut différenciante avec son usage des panneaux solaires ;

-Son marché potentiel, composé des milieux résidentiels comme des zones rurales, mais aussi son modèle de déploiement ;

-Les retours déjà obtenus lors de cette édition, si particulière du CES, post-crise sanitaire ;

-Son positionnement face aux lockers des GAFAs comme Amazon, qui fleurissent un peu partout dans les villes ;

-mais également la manière dont il compte se distinguer des points  relais, chez les commerçants comme chez les particuliers, etc...

Une interview à retrouvez en replay ici.

Un décideur chaque semaine

Pour rappel, le groupe La Tribune et BFM Lyon s'unissent depuis cette rentrée pour vous proposer, à travers l'émission Lyon Business (tous les mardis à 17h45), l'interview d'un décideur de l'économie lyonnaise au coeur de l'actualité.

Une occasion de décrypter ensemble les enjeux des dossiers et tendances de l'économie locale, animée par Elodie Poyade pour BFM Lyon et Marie Lyan pour le bureau Auvergne Rhône-Alpes du journal La Tribune.

Une émission à retrouver en direct et en replay sur la chaîne BFM Lyon, disponible sur le canal 30 de la TNT et sur les chaines 479 (box SFR), 360 (Orange), 315 (Bouygues) et 915 (Free), ainsi que sur le bureau Auvergne Rhône-Alpes de La Tribune.

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.