Relocalisation : la Région a validé une centaine de dossiers depuis le vote du plan en décembre

La relocalisation, un des chevaux de bataille du président de Région Laurent Wauquiez, a fait l'objet d'un plan spécifique de 1,2 milliard d'euros sur six ans, voté en décembre dernier, en conseil régional. Cette semaine, la Région dévoile un premier bilan de ce plan et annonce la création de ce qui devait être un "club de la relocalisation", avec les partenaires économiques locaux : BPI France, Medef, CCI, CPME et Auvergne Rhône-Alpes Entreprises. Un partenariat qui prend finalement le nom de "G6 de la relocalisation" et espère attirer assez d'industriels en AuRA pour créer 30.000 emplois.

2 mn

(Crédits : DR/ML)

En décembre, le conseil régional avait voté la mise en place d'un plan de relocalisation à la hauteur de "1,2 milliard d'euros mobilisés en 6 ans"

Cinq mois plus tard, Stéphanie Pernod-Beaudon, première vice-présidente déléguée à l'économie, s'entoure des représentants locaux de la CCI, du Medef, de BPI France, de la CMA et d'Auvergne Rhône-Alpes Entreprises pour annoncer la création d'une sorte de guichet unique destiné aux projets d'expansion ou de relocalisation. "On va simplifier et dire si oui ou non on peut aider les entreprises", assure Stéphanie Pernod-Beaudon.

En décembre, Laurent Wauquiez avait évoqué la création d'un "club de la relocalisation", en vue de fédérer les acteurs économiques, c'est finalement un "G6" qui a vu le jour ce mardi. "L'industrie est un des piliers qui permet de tenir économiquement la région, ce plan de relance à vocation à ramener l'industrie en Région", a souligné la vice-présidente.

3.100 emplois en prévision

 "Dans tous les projets proposés, nous allons repérer les sujets stratégiques, ceux qui traitent des enjeux de demain et nous assurent d'êtres visibles sur la scène internationale", poursuit la vice-présidente. Un "G6" qui promet aussi de "capitaliser sur la mise en commun d'expérience", recenser le foncier disponible et "identifier les projets hors-radar".

Depuis décembre, la Région a donc validé 101 projets, sur 378 reçus, avec à la clé quelques 3.100 créations d'emplois. Pour les entreprises, au total, cela représente 494 millions d'euros d'investissements, majoritairement dans le Rhône, la Loire, l'Isère, l'Ain et la Haute-Savoie.

Les quatre axes forts de ce plan annoncé en décembre étant : l'attractivité régionale, s'appuyer sur l'écosystème, les outils comme le foncier et la formation. La création de 30.000 emplois grâce à ce plan avait également été annoncée. "Un emploi dans l'industrie, c'est trois emploie dans les services", ajoute la vice-présidente à l'économie.

D'autres mesures aussi annoncées en décembre sont encore à concrétiser comme créer le fonds d'investissement spécifique pour accompagner les entreprises qui souhaitent relocaliser, ainsi que la foncière pour aider les investisseurs à trouver du terrain. "Nous allons prendre l'aménagement à notre charge", affirmait Laurent Wauquiez, selon des contours n'ont pas encore été définis. Laurent Wauquiez avait  évoqué la volonté de tout faire converger vers un "pack de relocalisation".

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.