5G à Lyon : la commercialisation débute, moratoire ou non

Il a fait partie des têtes de pont à s’être élevé, en région, contre le déploiement de la 5G en adoptant, dans sa commune, un moratoire. Le maire EELV de Lyon, Grégory Doucet, a reconnu qu’il ne pourrait finalement pas s’opposer à la commercialisation des premières offres de la 5G par SFR, qui démarre dès ce lundi dans sa ville.

3 mn

(Crédits : Rafael Marchante)

C'est l'annonce qui en a éclipsé d'autres, à l'occasion d'une conférence de presse prévue, à l'origine, pour évoquer le déploiement de la 5G en terre iséroise. Mais c'est finalement le sort de son homologue lyonnais qui a retenu en effet toute l'attention : le PDG de SFR (groupe Altice), Alain Weill, a confirmé en fin de semaine dernière le lancement de son service 5G sur la métropole lyonnaise, dès ce lundi.

Une position confirmée par le directeur général de SFR, Grégory Rabuel, qui a rappelé dans une interview que dès le 21 décembre, la 5G sera accessible à 25 à 30% de la population, pour atteindre les 50% de couverture projetée d'ici fin février. Il précisait en même temps que le déploiement de nouvelles infrastructures, et notamment de nouvelles antennes, serait ainsi nécessaire courant 2021 afin de pouvoir couvrir l'ensemble de la ville de Lyon et la métropole. On ne connait cependant pas encore les projets envisagés à ce stade par l'opérateur, ni le montant qu'il envisage d'investir pour déployer cette technologie sur le bassin lyonnais.

Un moratoire adopté en septembre

Et ce, malgré l'opposition des élus écologistes lyonnais, qui avaient adopté fin septembre dernier en conseil municipal, un vœu spécifique appelant à un moratoire sur le déploiement de cette technologie à l'échelle de la ville.

Il faut dire que la question avait divisé jusqu'au sommet de l'Etat, puisque le président de la République Emmanuel Macron s'était lui-même moqué de ceux qui préféreraient «le modèle Amish » et « le retour à la lampe à huile », au lendemain de la déclaration cosignée par 70 élus de la gauche et écologistes, qui soutenaient ce projet de moratoire au sujet de la 5G, en brandissant le principe de précaution.

Les réticences de la municipalité EELV lyonnaise n'auront cependant pas eu le poids escompté : les services de la ville de Lyon ont en effet précisé que le maire Grégory Doucet avait bien « pris acte » de la décision du pdg de SFR, rappelant que l'élu « ne peut s'y opposer ». D'autant plus que depuis début 2020, quatre expérimentations auraient déjà été menées par plusieurs opérateurs (Bouygues et SFR) et comptabilisées par l'Arcep, au sein de différents quartiers de la ville.

Grégory Doucet a néanmoins demandé à ce que l'ensemble des opérateurs concernés, « des signaux forts sur leurs responsabilités sociale et sociétale », continuant par exemple d'exiger, « comme la convention citoyenne l'a fait, un débat public sur la 5G ».

« Ne pas prendre de retard »

De son côté, Alain Weill a simplement rappelé que « la 5G se déploie aujourd'hui partout. Il ne faudrait pas que les métropoles prennent du retard et dissuadent les entreprises qui voudraient venir s'implanter ». Selon lui, ce débat pourrait se refermer d'ici quelques semaines, « comme l'a été celui de la 4G ».

A Lyon, le maire Grégory Doucet a cependant rappelé à son tour « son attachement à l'instruction rigoureuse et exigeante des dossiers d'information, que doivent transmettre les opérateurs, par les services de la ville. »

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 5
à écrit le 22/12/2020 à 9:12
Signaler
Qui pilote cette 5G au niveau mondial?

à écrit le 22/12/2020 à 0:09
Signaler
Ce qui montre aussi que a la loi, l'état n'a plus de pouvoir! Belle démonstration in vivo ! Orange s'était attaqué a la commission de régulation avec acharnement, du coup le non amish président, n'a que faire des questions d'impact, de la commissi...

le 22/12/2020 à 8:23
Signaler
Depuis 20 ans seul le consommateur a le pouvoir... si on ne veut pas de la 5g de ses effets potentiels sur la santé de ses espionnages Us et Chinois on n acheté pas de smarrphone 5g et on n utilise pas d application ou abonnement 5g. C est aussi si...

le 22/12/2020 à 17:01
Signaler
Reponse à Brehat : ah bon ? ... et quand la 4G aura disparu des pilonnes on fait quoi ? ...

à écrit le 21/12/2020 à 18:20
Signaler
On veut nous mettre devant le fait accomplie sans pouvoir faire un retour en arrière par addiction!

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.