Le pire vient de commencer pour l’économie alpine, selon le Crédit Agricole des Savoie

 |  | 754 mots
Lecture 4 min.
Comme beaucoup d'autres acteurs de la montagne, le directeur général du Crédit Agricole Savoie Mont Blanc regarde avec attention les signaux à venir et craint les conséquences d'uns saison blanche sur le reste de l'économie.
Comme beaucoup d'autres acteurs de la montagne, le directeur général du Crédit Agricole Savoie Mont Blanc regarde avec attention les signaux à venir et craint les conséquences d'uns saison blanche sur le reste de l'économie. (Crédits : Patrick Pachod/S3V)
Si l’économie des Alpes du Nord a relativement bien résisté jusqu’au dernier trimestre 2020, l’année 2021 s’est ouvert avec des chiffres en forte dégradation, d'après les premières données observées par le Crédit Agricole des Savoie. Dans le segment du tourisme, les chiffres d'affaires se sont effondrés de -85% durant la dernière quinzaine de 2020. Or, en Savoie, le tourisme représente la moitié de l'activité économique.

Au moment du confinement de novembre, personne en Savoie et en Haute-Savoie n'osait envisager la possibilité d'une fermeture des remontées mécaniques durant toute la saison d'hiver. Ni les stations elles-mêmes, ni les détaillants d'articles de sport...

Tous comptaient miser sur la résistance, voire les bonne surprises, dont l'économie de montagne et des vallées a su faire preuve durant les six mois qui ont suivi le premier confinement.

En Savoie et en Haute-Savoie, c'est l'heure du premier bilan pour le Crédit Agricole des Savoie, qui, à l'occasion de la présentation de ses voeux, en a profité pour dresser un état des lieux de son tissu économique. Et pour cause : son périmètre lui permet d'avoir une vision sur près de 40% de l'activité économique totale des deux départements.

Et il observe que pour l'heure, la contraction de l'activité économique s'est finalement limitée pour l'instant à...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/01/2021 à 17:23 :
Bof! On s'en fout puisque tout le monde sera indemnisé "Quoi qu'il en coûte".

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :