Microélectronique. Soitec réhausse (encore) ses objectifs et ses résultats trimestriels

Chez Soitec, les dernières communications financières sont, à l'inverse des autres secteurs industriels, nourries par le dynamisme du marché des composants électroniques, que plusieurs secteurs s'arrachent. Le fabricant isérois de substrats de semiconducteurs cultivait déjà l'ambition de tripler son chiffre d'affaires d'ici 2026. Et il annonce désormais à nouveau une progression supérieure à ce qui était attendu pour son exercice annuel en cours.

4 mn

(Crédits : DR/Pierre Jayet)

Le fabricant de composants utilisés dans puces électroniques Soitec a à nouveau relevé mercredi ses prévisions annuelles, à l'issue de la publication de ses résultats du second trimestre de son exercice décalé 2021-2022, et qui traduisent une forte progression de ses ventes.

Côté à la Bourse de Paris, le fabricant isérois qui emploie 1.600 salariés vient de dévoiler une croissance sur tous les tableaux ou presque : +40 % de croissance au second trimestre 2021-2022 par rapport à la même période de l'année précédente, ce qui le conduit à afficher +53% de croissance de son chiffre d'affaires du 1er semestre 2021-2022 par rapport à l'année précédente, à un niveau de 373 millions d'euros "jamais atteint" par l'entreprise.

Mais le plus significatif, c'est qu'il rehausse une nouvelle fois ses objectifs annuels pour l'exercice en cours, avec un chiffre d'affaires désormais attendu à 975 millions de dollars (contre 950 millions prévus précédemment), soit un bond de 45% par rapport à son dernier exercice annuel 2020-2021.

Nul doute : la pénurie de composants électroniques que connaissent aujourd'hui les marchés mondiaux bénéficie, une fois de plus, au fabricant de substrats SOI, cette technologie qui est à l'origine des puces et composants électroniques, en amont de la chaîne.

Automobile, 5G, objets connectés : tous les segments concernés

La société reconnaît d'ailleurs que "cette croissance a été soutenue par une solide performance de l'ensemble des produits sur chacun des marchés finaux de Soitec", citant entre autres le secteur des communications mobiles, son premier marché final, "qui continue d'être porté par le déploiement de la 5G", et où l'entreprise continue d'enregistrer "une augmentation des ventes de substrats RF-SOI dédiés aux applications de radiofréquence et des ventes de substrats POI dédiés aux filtres RF".

Une croissance également rendue "possible" par les récentes augmentations de capacité de son usine de Singapour, spécialisée dans les plaques SOI de 300 mm et de l'unité de Bernin III, dédiée aux substrats POI de 150 mm.

Le fabricant a également bénéficié, sans surprise, de la reprise et demande soutenue du marché automobile et industriels, adressés par ses substrats Power-SOI, tandis que les appareils connectés et les applications de edge computing ont également participé à cette croissance.

De quoi renforcer également ses prévisions en matière de rentabilité brute puisque son niveau d'Ebidta est désormais anticipé à 34%, contre 32% précédemment.

« En enregistrant à nouveau une forte croissance au cours du deuxième trimestre, nous avons réalisé le meilleur semestre de notre histoire, avec une performance robuste dans chacun de nos trois marchés finaux. Grâce à la forte valeur ajoutée qu'apportent nos produits, nous continuons à bénéficier du déploiement de la 5G, de la reprise du secteur automobile, ainsi que des tendances de marché favorables dans le domaine des appareils intelligents », affirmait le Ceo Paul Boudre dans un communiqué.

De 900 à 975 millions projetés, contre 443,9 millions en 2018-2019

Après avoir communiqué l'an dernier sur son objectif de tripler son chiffre d'affaires entre l'exercice 2020-2021 et l'exercice 2025-2026, "grâce à la croissance de chacun de ses trois marchés finaux - les communications mobiles, l'automobile et l'industrie, ainsi que les appareils intelligents", le fabricant isérois poursuit donc et accélère même encore légèrement sa trajectoire.

Et ce n'est pas la première fois qu'il met le pied sur l'accélérateur : car en avril dernier, il avait d'abord évoqué un objectif annuel de 900 millions de dollars pour son exercice 2021-2022, avant de le faire passer à 950 millions de dollars en juillet dernier lors de la livraison de ses résultats trimestriels. Ce sera donc désormais 975 millions de dollars, alors que la société enregistrait encore 443 millions d'euros sur son exercice 2018-2019.

Pour rappel, Soitec avait enregistré un coup grand coup d'accélérateur en 2019 juste avant la crise sanitaire, où il avait déjà revu ses résultats annuels à la hausse (+35%) pour son exercice 2018-2019, qui se terminera en juillet prochain, avant que le Covid ne freine légèrement ses ambitions, avec une croissance modérée de 1% sur l'ensemble de son exercice 2020-2021 (à 584 millions d'euros de chiffre d'affaires).

Son marché avait ensuite repris dès le premier trimestre de l'exercice 2021/2022, avec 180 millions d'euros de chiffres d'affaires enregistré, soit une croissance de 69% par rapport à l'année précédente, et une trajectoire de reprise qui se confirme donc désormais en ce second trimestre.

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 22/10/2021 à 10:11
Signaler
Merci de dire à Adolf de la région paca de virer le trollage sous mon commentaire vu que visiblement il est déjà au pastis.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.