"Faire des utopies une opportunité" : le pari des Journées de l'Economie (Jéco) après la crise sanitaire

Repenser l'économie post-covid, et analyser les opportunités de transformations à venir. Du 3 au 5 novembre prochains, les Journées de l’Économie (Jéco), organisées par la Fondation pour l’Université de Lyon, seront de retour à Lyon. Une occasion de repenser le monde à travers une soixantaine de conférence et d'ateliers sur des enjeux d'actualité avec, en filigrane, la notion d'utopies, au pluriel.

3 mn

Les 14e Journées de l'Economie (Jéco) se tiendront cette année en partie au sein d'un nouveau lieu : la Cité Internationale de la Gastronomie de Lyon du Grand Hôtel-Dieu, ainsi qu'à la Bourse du travail, à l'UCLy et à l'Université Lyon 3. Avec, au programme, 60 conférences et près de 270 intervenants.
Les 14e Journées de l'Economie (Jéco) se tiendront cette année en partie au sein d'un nouveau lieu : la Cité Internationale de la Gastronomie de Lyon du Grand Hôtel-Dieu, ainsi qu'à la Bourse du travail, à l'UCLy et à l'Université Lyon 3. Avec, au programme, 60 conférences et près de 270 intervenants. (Crédits : DR)

Après une année de rencontres en format digital, la 14e édition des Journées de l'Economie mettra au centre des débats la notion "d'utopie".

"Vivre dans une société désirable pour le plus grand nombre sera un défi crucial à relever. Le retour au "monde d'avant" n'est pas soutenable. Trouverons-nous un chemin vers un monde plus résilient ?", justifie cet événement, composé de trois journées de conférences et d'ateliers, organisé par la Fondation pour l'Université de Lyon.

"Aujourd'hui l'espace des possibles s'ouvre, mais pour combien de temps ? Nous sommes à un moment de l'histoire où l'on accepte de mettre en cause des dogmes qui s'étaient imposés en économie", affirment les Jéco.

Avec, en appui, les nombreuses transformations en cours : le choix des gouverneurs de banques centrales, qui font désormais "le contraire de ce qui passait pour être l'orthodoxie monétaire", la dépense publique "qui semble sans limite", les emprunts à taux négatifs, ou encore "les explications de phénomènes comme celui de l'inflation sont bien moins maîtrisées qu'on ne le pensait"...

Résultat ? "Les économistes puisent dans les autres sciences sociales des clés de compréhension du monde contemporain : psychologie, sociologie, histoire, science politique, statistique sont mobilisées pour faire parler les données."

Un postulat qui nourrira également sa conférence inaugurale, qui veut traduire plus largement la tonalité de cette édition des Jéco, appelée à "penser l'économie post-pandémie".

60 conférences et près de 270 intervenants

Au menu de ces rencontres, on retrouvera notamment des économistes de réputation mondiale, parmi lesquels :

Philippe Aghion, professeur au Collège de France et président du comité scientifique des Jéco ;

Daniel Cohen, Professeur de sciences économiques à l'École Normale Supérieure, vice-président de l'École d'Économie de Paris et directeur du Centre Pour la Recherche Économique et ses Applications (CEPREMAP) ;

... mais aussi près de 270 intervenants, parmi lesquels Céline Antonin, Patrick Artus, Delphine Batho, Antoinette Baujard, Agnès Benassy-Quéré, Laurent Berger, Laurence Boone, Gilbert Cette, Elie Cohen, Benoît Coeuré, Gaël Giraud, Sylvie Goulard, Daniel Karyotis, Anne-Marie Idrac, Sébastien Jean, Thierry de La Tour d'Artaise, Amélie de Montchalin, André Orléan, Thierry Pech, Jean Pisani-Ferry, Xavier Ragot, Lise Rochaix, Laurence Scialom, Jean-Luc Tavernier, Xavier Timbeau, Natacha Valla, Pierre Veltz, Jean Viard, François Villeroy de Galhau...

"Répondre aux besoins des jeunes et rapprocher les acteurs économiques"

A l'issue d'une édition 2020 entièrement digitale, qui aura réuni plus de 50.000 connexions (et 25.000 nouveaux contacts), l'ambition de ces Jéco post-crise sanitaire est désormais d'accueillir le public en format hybride (mixant 19 conférences en ligne et 30 rendez-vous en présentiel) pour un événement toujours entièrement gratuit, sur simple inscription.

Il sera même accueilli désormais au sein d'un nouveau lieu : la Cité Internationale de la Gastronomie de Lyon du Grand Hôtel-Dieu, ainsi qu'à la Bourse du travail, à l'UCLy et à l'Université Lyon 3.

"Notre but est de répondre toujours plus aux besoins des jeunes, de rapprocher les acteurs économiques, sociaux et politiques du monde académique, de nous tenir à l'écoute des territoires, d'observer ce qui marche ici ou là et de nous efforcer d'en comprendre les ressorts", explique Pascal le Merrer, directeur Général des Journées de l'Économie.

À leur échelle, les Journées de l'Économie tenteront donc elles-aussi de tirer les leçons de la crise sanitaire.

Informations, inscription et retransmission des conférences sur  : www.journeeseconomie.org :

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.