Campus Orange Lumière : un bâtiment végétalisé à l'image du futur de Part-Dieu, plus vert

 |  | 867 mots
Lecture 6 min.
Situé au 231 avenue Félix Faure, les nouveaux bâtiments d'Orange compte 3.000 mètres carrés de toiture végétalisée, ainsi que des terrasses à tous les étages.
Situé au 231 avenue Félix Faure, les nouveaux bâtiments d'Orange compte 3.000 mètres carrés de toiture végétalisée, ainsi que des terrasses à tous les étages. (Crédits : Renaud Auraud)
Ce jeudi, Orange a inauguré son campus Lumière, dans le quartier Part-Dieu. 36.000 m2 pour asseoir la présence de ce géant de la télécommunication au cœur de Lyon. Grégory Doucet, maire de la ville et désormais à la tête de la Société publique locale (SPL) Part-Dieu, a profité de l'occasion pour rappeler le virage vert que va prendre ce quartier.

À la Part-Dieu, Orange construit littéralement des passerelles entre le passé et le futur. L'ancien central téléphonique du groupe, au niveau du 131 avenue Félix Faure, est maintenant entouré de deux bâtiments neufs avec des toitures végétalisées. Ces 36.000 m2 (26.000 m2 pour les nouveaux bâtiments et 10.000 m2 pour l'ancien) vont accueillir près de 3.000 salariés venus d'autres sites, d'ici fin novembre. Cet ensemble de bâtiments, complété par la partie de la tour Sky 56 que loue déjà Orange, forment désormais le nouveau campus Orange Lumière, inauguré ce jeudi.

"Ce projet accompagne la modernisation du groupe"

Le campus regroupera désormais la direction technique (construction et exploitation du réseau), l'agence Entreprises, ainsi que sa direction Grand public. "L'une des caractéristiques de Lyon, c'est que nous hébergeons un certain nombre d'équipes techniques. Il s'agit d'ailleurs de la deuxième direction technique en termes d'importance pour le groupe, après Paris", annonce Valérie Thérond, directrice Orange Sud Est. Quatre sites de télétravail ont aussi été installés autour de Lyon, à Saint-Étienne (42), Vienne (38), Villefranche (69) et l'Isle d'Abeau (38).

Au total, le groupe emploie 143.000 salariés, dont 84.000 en France. En 2019, Orange a généré 42 milliards de chiffre d'affaire et comptait 253 millions de clients au 30 juin 2020. Quant au coût total de cet important projet immobilier, il reste cependant en suspens. "Plusieurs dizaines de millions d'euros", élude Susanne Rouzaud, directrice de immobilier territoriale Sud Ouest.

"Ce projet accompagne la modernisation du groupe et se fait en même temps avec un projet managérial", poursuit-elle. Selon Fabienne Dulac, directrice générale adjointe d'Orange et CEO d'Orange France, il répond néanmoins à plusieurs enjeux : "incarner la révolution numérique et les nouvelles méthode de travail", "valoriser collectif à travers le rassemblement de milliers de salariés", "mélanger les expertises", ou encore "favoriser le bien-être au travail" et "réduire l'empreinte environnementale".

Changement de cap pour l'aménagement du quartier

L'idée de ce projet immobilier a émergée en 2012. La maîtrise d'ouvrage a été déléguée à Pitch Promotion, qui a travaillé avec Hubert Godet Architectes et Hardel Le Bihan Architectes. "C'est un immeuble de bureaux vraiment atypique avec 3000 m² de toiture végétalisée", commente Johan Paul, directeur général Rhône-Alpes de Pitch Promotion.

Le bâtiment orange brique, presque aux couleurs de l'entreprise, est aussi spécial par son architecture en forme de colline. "Le projet a été pensé avec la Société publique locale (SPL) Part-Dieu pour garder une certaine logique et cohérence urbaine", explique Stéphane Dalliet, PDG de Pitch-Promotion.

Grégory Doucet, le nouveau maire EELV de Lyon, était présent lors de cette inauguration. Depuis le 30 septembre dernier, il est aussi à la tête de la SPL, l'outil opérationnel de la Métropole et de la Ville de Lyon pour l'aménagement de ce quartier.

"En tant qu'élu, il me tient à cœur de voir ce quartier se transformer. En tant que président de la SPL, je souhaite lui insuffler une nouvelle direction. La Part-Dieu ne sera plus seulement un quartier d'affaires, mais un quartier à vivre avec des parcs, des logements, des voies cyclables", affirme le nouveau maire.

Le message était déjà passé lors de son investiture à la tête de la SPL : Part-Dieu va devoir changer de visage et s'adapter à la direction prise par la municipalité écologiste.  Grégory Doucet a d'ailleurs salué le travail des architecte sur la toiture végétalisé du bâtiment Orange.

Le maire a aussi rappelé le rôle que les grands grands groupes, comme Orange, ont à jouer au sein de l'économie sociale et solidaire : "On demande un engagement participatif. Un grand pouvoir demande une grande responsabilité". Orange et Pitch Promotion ont d'ailleurs participé à hauteur de 2,6 millions d'euros pour l'aménagement de l'espace public, autour du bâtiment et le redressement de la rue Flandin.

"La qualité de vie avant l'installation d'entreprises"

Il n'est donc plus uniquement question du tertiaire dans ce quartier, mais d'amélioration de l'environnement.

"La qualité de vie avant l'installation d'entreprises, résume Grégory Doucet. Les salariés sont des citoyens qui cherchent de la qualité de vie et un sens."

Selon lui, verdir le quartier ne devrait pas freiner l'installation du tertiaire. Quid des constructions de nouveaux bâtiments ? "Il y n'y pas que Lyon intramuros", répond le maire.

Les projets à Part-Dieu seront donc réorientés et il y aura davantage de nature dans ce quartier. Ainsi, les tours Silex et To Lyon, en cours de construction, pourraient bien être les dernières à sortir de terre. Aussi, la rue Bouchut ne sera pas ouverte à la circulation. Le maire évoque plutôt une forêt urbaine à la place.

L'axe Félix Faure sera également transformé pour qu'il "ne soit plus une coupure, mais une suture" entre le futur parc Nelson Mandela, qui jouxte le bâtiment Orange et l'esplanade du Dauphiné. Le maire de Lyon a également annoncé la plantation de 27 arbres de paix, en référence aux 27 années que Nelson Mandela a passé en prison.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :