"Pas de confinement pour les vignes", qui tiennent un salon digital

 |  | 1350 mots
Lecture 7 min.
Malgré la crise sanitaire, la crise économique et le confinement, la vigne doit tout de même être entretenue.
Malgré la crise sanitaire, la crise économique et le confinement, la vigne doit tout de même être entretenue. (Crédits : Yann Petiteaux)
Pas de dégustations, pas de rencontres.... Cette année, la 30e édition du Salon des Vignerons indépendants se passe uniquement en ligne, du 29 octobre au 2 novembre. Déjà décidée avant le confinement, cette mesure est toutefois venue limiter encore un peu plus le champs d’action des vignerons, qui enregistrent une année difficile, impactés à la fois par la fermeture des bars et restaurants, ainsi par l'annulation de leurs salons et d'événements comme le Beaujolais Nouveau.

Le Salon des Vignerons indépendants de Lyon fête ses trente ans cette année. Pas de fête ni de retrouvailles en vue, tout se fait cette fois-ci sur Internet. Du 29 octobre au 2 novembre, c'est opération "Le salon dans mon salon", sur le site institutionnel des Vignerons indépendants. Les amateurs de vin peuvent ainsi soutenir leurs vignerons préférés en achetant leurs produits en ligne.

Car après l'annulation des grandes manifestations et la crise sanitaire, ayant impacté non seulement le circuit de l'hôtellerie-restauration, mais également mis les exports en berne, le confinement pèse désormais encore un peu plus sur cette filière qui réalise également habituellement ses ventes en direct. Le syndicat des Vignerons indépendants s'est donc mobilisé pour trouver une alternative. Même si "l'on ne compensera jamais un salon avec ses rencontres et ses dégustations", admet Florence Corre, directrice du développement et de la communication des Vignerons indépendants.

En tout, les Vignerons indépendants organisent 14 salons en France. Celui de Lyon est le second en terme d'importance, avec 540 exposants et 56.000 visiteurs accueillis en 2019. Mais seulement une cinquantaine de vignerons ont répondu présents à cette édition en ligne. Toutefois, avec l'annonce du confinement, "ce n'est pas impossible que ça augmente". Comment s'explique une telle différence entre les exposants en "présentiel" et sur le site ? "Il ne sont pas tous prêts", tout dépend de leur relation avec la vente en ligne et le numérique. "Seulement 40 % des adhérents au syndicat Vignerons...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :