La plateforme commune de Sanofi Genzyme et Transgene va lancer sa production

Les deux groupes ont investi 10 millions d'euros dans une nouvelle plateforme industrielle de biotechnologie.

1 mn

(Crédits : DR)

(Article modifié le 24 à 10h) La fabrication des premiers lots de produits d'immunothérapie basés sur la technologie des vecteurs viraux, en vue de futurs tests cliniques et commerciaux, doit débuter prochainement sur site de Sanofi Genzyme à Gerland.

Fruit d'une partenariat signé en 2013 avec la société de biotechnologie Transgene et d'un investissement commun de 10 millions d'euros pour la construction d'une plateforme industrielle de 1 200 m2 qui emploie une trentaine de collaborateurs, les deux groupes de santé développent, conjointement, cette approche innovante qui ouvre de nouvelles perspectives thérapeutiques pour le traitement de maladies graves telles que le cancer et les maladies génétiques.

Une nouvelle production sur le site de Sanofi Genzyme à Gerland qui s'ajoute à la fabrication par le géant de la santé (33 milliards d'euros de chiffre d'affaires, 100 000 collaborateurs) d'un sérum anti-lymphocytaire qui évite les rejets après une greffe. Chaque année, environ 1 million de doses sortent des lignes de production du site qui emploie, au total, 300 salariés.

"Le site ne tourne pas encore en pleine capacité, qui est de 1,5 million de flacons produits par an", rapporte Bruno Foraz, le directeur du site.

Sanofi Genzyme pourrait ainsi, dans le futur, produire à Gerland de nouveaux produits ou signer de nouveaux partenariats pour prendre en charge la production en sous-traitance. " Mais aucune décision n'est prise, il est trop tôt pour faire une annonce ", poursuit-il.

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.