Rhônexpress : quels sont les prix proposés par le délégataire et contestés par la métropole ?

 |  | 450 mots
Lecture 2 min.
(Crédits : DR)
Alors que la métropole de Lyon vient d'annoncer son intention de dénoncer le contrat Rhônexpress, La Tribune publie en exclusivité la grille de tarifs proposée par le délégataire actuel et qui fait débat.

Article publié à 5:47, mis à jour à 14:00 avec la réaction de la métropole

Décidée à en finir avec son délégataire Rhônexpress, la métropole de Lyon a finalement choisi la rupture de contrat. Elle assure que cette résiliation "permettra de proposer courant 2020 une baisse des tarifs sensiblement supérieure à celle proposée par le délégataire actuel".

Selon nos informations, voici les tarifs que promettait Rhônexpress à partir de 2020 : une harmonisation des prix que le ticket soit acheté au distributeur ou en ligne et des réductions supplémentaires pour les abonnés TCL ou familles nombreuses.

Rhonexpress simulation tarifs 2020

Une famille de 5 personnes, dont deux enfants de moins de 12 ans et un adolescent de 17 ans doit actuellement débourser 80,60 euros pour un aller-retour (2 aller-retour DAT + 1 aller-retour 12-25 ANS DAT + 2 aller-retour - de 12 ans gratuit) ; ils ne paieraient "plus" que 59,50 euros (tarif 6 voyages DAT + promo famille) si ces nouveaux tarifs étaient appliqués en 2020.

"Insuffisants", juge la Métropole qui annonce être en mesure de proposer une baisse de prix de l'ordre de 20% à 25%.

Soit 5% à 10% de mieux que Rhônexpress. L'aller simple pourrait alors baisser à environ 13 euros (contre 13,9 euros avec Rhônexpress).

Vers une procédure judiciaire ?

Selon un proche du dossier, le concessionnaire aurait appris par les réseaux sociaux que la métropole entendait dénoncer le contrat.

Mais la dernière ligne droite pour mettre fin au contrat liant la collectivité et son délégataire risque fort de se régler devant la justice. En effet, même si la Cour des comptes estimait dans son rapport sur Rhônexpress que "les conditions conventionnelles de remise en cause de la concession sont susceptibles d'être actionnées", la justice pourrait ne pas suivre cet avis.

Si tel est le cas, la métropole de Lyon pourrait avoir à verser plusieurs dizaines de millions d'euros d'indemnités de rupture à Rhônexpress. Même sans action en justice, la métropole devra réaliser de lourds investissements pour reprendre les actifs, le matériel roulant notamment aujourd'hui détenus par Rhônexpress.

Pas de quoi déstabiliser le président de la métropole :

"Il faut voir la résiliation comme un investissement, car derrière nous reprenons la main sur le service et à terme nous réaliserons des économies", estime David Kimelfeld.

Selon les calculs du vice-président de la métropole en charge des achats, Gérard Claisse, "pour un euro de résiliation, on aurait 2 euros de recettes pour le Sytral".

Reste désormais à attendre le conseil syndical du Sytral de Janvier pour voir si les élus suivent la position du président de la métropole en votant en faveur de la résiliation.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/12/2019 à 19:02 :
Bonjour
Il faut remplacer Rhônexpress par le Tram T3.
Le tram T3 peut circuler des demain sur le tronçon Meyzieu ST Ex et sans aucun cout supplémentaire.
La ligne T3 peut relier demain Part-Dieu à St Exupéry en 33minutes et au tarif TCL (ticket et abonnement).
-------------------------------
Pour le rachat du contrat, il faut utiliser l'argent que doit le COR (Mercier) au SYTRAL.
Les actionnaires (Vinci, Caisse des dépôts, etc.) de Rhônexpress ont investis seulement 17millions d'Euros (voir contrat d’origine signé avec le département du Rhône) sur la totalité du cout de 120millions, le reste est payé par nos impôts (subventions du département 40 millions + emprunt « environ 60 millions » que nous remboursons tous les ans 5millions en 2017 « voir le Rapport Financier de SYTRAL »).
Je pense que le rachat de ce contrat ne devrait pas poser de problème au SYTRAL qui est capable d'investir chaque année 200millions d'euros.
Réponse de le 09/12/2019 à 19:02 :
Il ya aussi l'option Bron et/ou St Priest, qui desservirait aussi EUREXPO !
... et pourquoi pas une boucle (meyzieu - St Ex - Eurexpo - Bron/St Priest ) !!
a écrit le 07/12/2019 à 7:09 :
Entre un trajet familial Rhône Express et son équivalent Uber X, lui de domicile à porte du terminal à St Ex, il n'y a guère de différence de prix et un confort bien supérieur en faveur de ce dernier. Rhône Express version actuelle est simplement non compétitif, inutile si rien n'y est fait.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :