Immobilier d'entreprise : "Le toboggan, ce n’est pas que pour le fun ! " (Vincent Gallot, Webqam)

 |  | 546 mots
Lecture 3 min.
Les espaces des futurs locaux de Webqam ont été pensés pour conjuguer confort et efficacité.
Les espaces des futurs locaux de Webqam ont été pensés pour conjuguer confort et efficacité. (Crédits : Webqam)
Pour faire face à sa croissance, l'agence Web stéphanoise Webqam doit pousser ses murs. Vincent Gallot, son fondateur, explique sa démarche. Troisième volet de notre série "Travailler autrement en Auvergne-Rhône-Alpes".

La Tribune : Vous avez pris la décision de faire construire un nouveau bâtiment, toujours à Saint-Étienne. Dans ce projet à 2,5 millions d'euros, quelle place donnez-vous au cadre de travail proposé à vos salariés ?

Vincent Gallot : Cela a représenté un des points majeurs de notre réflexion. Dans nos métiers en pénurie, l'attractivité de l'entreprise est primordiale. Cela ne passe pas que par les locaux, mais c'est tout de même une composante importante. Les travaux ont commencé en septembre 2018, la livraison est prévue pour avril 2020. Il s'agira d'un bâtiment sur six niveaux, pour une surface totale de 1 200 mètres carrés. Sur les 2,5 millions d'euros d'investissement, nous allons consacrer 500 000 euros à l'aménagement
intérieur. Si nous étions partis sur des bureaux traditionnels, sans aménagements
particuliers, nous aurions pu diviser cette enveloppe au moins par deux. Cela représente
donc un effort conséquent, mais cela me semblait incontournable.

Comment avez-vous travaillé ?

Nous avons confié la réalisation au cabinet d'architecture Dalmasso Grazian & Associées. Pour les aménagements intérieurs, nous nous sommes inspirés de ce qui se pratique dans les startups américaines. L'enjeu étant de créer des espaces efficaces pour le travail et agréables pour les collaborateurs.

Concrètement, quels aménagements spécifiques vont être mis en place ?

Nous aurons principalement des open spaces, mais nous avons prévu de nombreux petits îlots de tranquillité, pour passer un coup de fil professionnel ou faire une micro-sieste au calme. Nous avons également programmé une salle de sport, ainsi qu'un espace spa avec jacuzzi. L'idée étant de faire intervenir régulièrement des coiffeurs, des masseurs...

Nous mettrons aussi en place des espaces de jeu avec des consoles ainsi qu'un rooftop ouvert en direction de la Cité du design. Nous proposerons également un grand espace de réception qui fera office de réfectoire et que nous envisageons de mettre à disposition de l'équipe pour les réceptions familiales. Nous avons même prévu un studio de musique au rez-de-chaussée. L'idée est de pouvoir se servir du lieu pour
les loisirs, pour des moments de convivialité.

Côté déco, nous travaillons avec la décoratrice stéphanoise Aude Briet pour apporter un esthétisme et un design sympathiques. Enfin, nous allons installer un toboggan qui reliera deux plateaux de production implantés sur deux étages différents.

Tous ces aménagements n'ont-ils pas pour objectif de retenir les salariés plus longtemps au travail ? Derrière les baby-foot et les consoles de jeux se cachent parfois des cadences de travail infernales...

Il n'est pas question de travailler plus. Mais d'être mieux, de profiter de son espace de travail aussi pour sa vie privée. Évidemment que nous pensons cela dans une optique de performance : les salariés sont plus efficaces car plus heureux au travail. Mais tout le monde est gagnant finalement. C'est aujourd'hui indispensable pour obtenir un engagement sur le long terme des nouvelles générations.

Le toboggan, les consoles de jeux... n'est-ce pas un peu gadget ?

Non ! Le toboggan crée un état d'esprit. Une sorte de liberté, une dynamique pour aller de l'avant. Sans compter que c'est très agréable. Ce n'est pas que pour le fun !

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :