A Lyon, la rentrée rime avec la généralisation du port du masque

 |  | 586 mots
Lecture 4 min.
Le Préfet du Rhône a annoncé de nouvelles mesures de généralisation du port du masque, effectives dès ce mardi 1er septembre, sur l'ensemble de l'espace public des villes de Lyon et Villeurbanne.
Le Préfet du Rhône a annoncé de nouvelles mesures de généralisation du port du masque, effectives dès ce mardi 1er septembre, sur l'ensemble de l'espace public des villes de Lyon et Villeurbanne. (Crédits : Pixabay)
Alors que les écoliers font leur rentrée ce mardi, la préfecture du Rhône généralise l’obligation du port du masque au sein de l’espace public dès aujourd'hui pour les villes de Lyon et Villeurbanne. La mesure fait suite au passage du département du Rhône en zone rouge, témoignant d’une circulation active du virus à l’échelle du territoire.

Outre les transports en commun et le milieu de l'entreprise, le port du masque sera désormais obligatoire pour tous les habitants de Lyon et de Villeurbanne, âgés de plus de 11 ans, sur l'ensemble de l'espace public.

Pour faire face à l'augmentation rapide du nombre de cas de Covid-19 au sein du département, la préfecture du Rhône a annoncé hier un renforcement des mesures de port du masque, alors que ce dernier n'était jusqu'ici obligatoire que dans certains cas (quartiers à forte densité, marchés, etc), et notamment dans certaines rues du centre-ville.

"L'objectif est de s'adapter au maximum à la circulation du virus, et donc vérifier avec les maires, la police nationale, la police municipale et l'ARS les lieux où le virus circule davantage, et là faire en sorte que les contrôles puissent se faire", a indiqué le Préfet du Rhône, Pascal Mailhoslors d'une conférence de presse qui s'est tenue en présence du directeur général de l'agence régionale de santé (ARS) Auvergne-Rhône-Alpes, des maires de Lyon et de Villeurbanne.

Le masque dans tous les déplacements, ou presque

Désormais, tous les habitants des villes de Lyon et Villeurbanne, âgés de 11 ans et plus, devront porter un masque sur l'ensemble de l'espace public à compter de ce mardi 1er septembre. "Une tolérance sera toutefois accordée aux cyclistes et aux joggeurs durant leur activité sportive", a précisé le Préfet du Rhône.

Une disposition par ailleurs déjà prévue au sein de certaines villes comme Paris ou du département de l'Hérault, et qui se justifie par le passage du département du Rhône en zone rouge. Cette nouvelle classification témoigne de la circulation active du virus, avec un taux d'incidence supérieur à 50 cas pour 100 000 habitants.

D'autres villes comme Grenoble ou Bordeaux avaient elles aussi annoncé la généralisation du port du masque dès la semaine dernière, tandis qu'une vingtaine de départements sont désormais concernés par le passage en zone rouge.

Des dépistages plus accessibles

Pour le reste des villes composant la métropole de Lyon, un autre arrêté préfectoral a été pris afin de renforcer le port du masque. Celui-ci devient également obligatoire pour les plus de 11 ans, dans un périmètre renforcé de 50 mètres aux abords de certains lieux publics (écoles, gares, stations de métro et de bus, etc).

"Le port du masque n'est qu'un des gestes barrières. On a le gel hydroalcoolique, la distanciation physique. L'obligation ne suffit pas à garantir le résultat", a toutefois rappelé le maire de Lyon, Grégory Doucet, lors de cette conférence de presse.

L'élu EELV a par ailleurs annoncé le déploiement de lieux de dépistage accessibles à la sortie de stations de métro, afin de "responsabiliser de manière plus positive" la population.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :