Mont-Dore : pourquoi la station de ski est en redressement judiciaire

Faute de neige et de skieurs, la station de ski du Mont-Dore, dans le Sancy, n'atteint pas un chiffre d’affaire suffisant. Elle a demandé sa mise en redressement judiciaire.

2 mn

(Crédits : DR OT Sancy)

La station de ski du Mont-Dore (63) est en redressement judiciaire depuis le 2 mars 2020. A la demande de la Saem remontées mécaniques, le Tribunal de commerce a pris cette décision justifiée par un déficit de quasiment deux millions d'euros, et un chiffre d'affaires que Patrick Déat, directeur de la Saem du Mont-Dore, évalue à 20% de l'activité habituelle.

Malgré 14 remontées mécaniques dont 1 téléphérique, 3 télésièges et des investissements à hauteur de dix-huit millions d'euros en dix-huit ans notamment dans les canons à neige, ni la neige ni la fréquentation ne sont au rendez-vous. L'hiver 2019-20 se caractérise par une douceur générale qui s'est encore accentuée en février : les températures n'ont pas permis de faire fonctionner suffisamment les enneigeurs qui équipent pourtant 70% du domaine skiable.

Ces dernières années, le chiffre d'affaires avait déjà subi quelques revers, en particulier en 2016-2017 où il n'avait que péniblement atteint 75 % du chiffre d'affaires de 2013. Les six dernières saisons, la Saem tourne plutôt autour de 5 millions d'euros de chiffre d'affaires. De façon générale, le nombre de journées skieurs sur cette station du Sancy a déjà baissé de 20 % les six dernières années.

Vers une réorientation des activités

Outre un report des charges, ce placement en redressement judiciaire permettra d'assurer le paiement des 21 salariés permanents de la société ainsi que celui d'une soixantaine de saisonniers.

"La station ne va pas fermer. Si le conseil d'administration a pris la décision de mettre en place une procédure de redressement judiciaire, c'est d'abord pour sauvegarder les emplois et se donner le temps de lisser les comptes et se donner les moyens de rebondir", annonçait Patrick Déat à nos confrères de La Montagne juste avant la mise en redressement judiciaire.

La station du Mont-Dore va désormais devoir travailler à réduire ses charges et miser davantage sur le thermalisme, les loisirs de pleine nature et sur le tourisme vert plutôt que sur une saison de ski dépendante des températures.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 27/03/2020 à 13:04
Signaler
Bonjour , Cette une station que je connais depuis plus de 25 ans , au fil des années la fréquentation a augmenté,mais les remontées ne suivent pas ,toujours au ralenti,très souvent arrêté ,manque de dynamisme par rapport à super besse ,dommage ........

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.