Métropole du futur : quand la ville doit devenir inclusive

Alors que la moitié de la population mondiale vit en zone urbaine, repenser la ville est devenu un enjeu pour les métropoles de demain. Jusqu'alors source d'exclusion, la cité doit se repenser pour générer davantage d'inclusion. À Lyon, acteurs privés et publics innovent afin de bâtir une ville intelligente au service du citoyen.
(Crédits : iStock)

En 2013, l'association Vrac se donne un objectif : que les habitants des quartiers prioritaires de l'agglomération lyonnaise puissent avoir accès, malgré la barrière de l'argent, à des aliments de qualité, issus de l'agriculture biologique ou équitable. "Nous voulons construire avec les gens, faire en sorte qu'ils deviennent acteurs du territoire", résume Boris Tavernier, initiateur du projet. En somme, édifier une ville inclusive.

Pourtant, les deux termes semblent, a priori, ne pas aller de pair. Dans des cités mondialisées, métropolisées, "on a beaucoup fait pour l'attractivité, explique Loïc Bonneval, maître de conférences en sociologie à l'université Lyon 2. Mais cela a engendré une mise à l'écart des populations les plus pauvres, et des difficultés pour se loger." Michel Lussault, géographe et professeur des universités à l'ENS Lyon, confirme : "Il existe un désenchantement face à la mondialisation. On a cru qu'elle permettrait le fameux 'trickle down' [répartition des richesses, NDLR], mais cela n'a pas été le cas."

Un tissu économique qui se mobilise

Cependant, si après avoir été génératrice d'exclusion, la ville engendrait cette fois-ci l'inclusion ? C'est en tout cas le chemin que veulent prendre certaines métropoles françaises, à l'image de Lyon. Le terme est utilisé dans le dernier programme métropolitain d'insertion pour l'emploi (PMIe) 2016-2020. Nous devons "construire une métropole inclusive, en capacité d'accompagner les personnes en insertion vers la mise en activité", écrit David Kimelfeld, vice-président en charge du développement économique de la métropole de Lyon.

Lire aussi : Économie : le "modèle lyonnais" à l'épreuve du SDE 2016-2021

Outre les politiques, face à une ville inclusive devenue oxymore, la mobilisation s'organise au sein du tissu économique. "Nous avons la volonté de mettre la réussite économique de notre métropole au service des plus fragiles", souligne Gérard Collomb, président PS de la Métropole.

Transports, logements, emploi... Certains acteurs réfléchissent déjà à l'élaboration de cette métropole moins inégalitaire. Preuve en est, la multiplication des initiatives liées à l'économie sociale et solidaire, ou à l'économie collaborative, comme la monnaie locale, la gonette, l'école de code Simplon.co, l'incubateur Ronalpia, ou encore Les Entreprises pour la cité.

"La diversité des compétences et des profils est une source de richesse, souligne Marie-Pierre Brunet, directrice de l'antenne rhônalpine de cette association qui promeut la coopération entre les entreprises au profit de l'employabilité. La créativité est plus grande au sein des équipes mixtes. Ne pas inclure n'est ni équitable ni performant socialement."

Lire aussi : L'incubateur Ronalpia (ESS) à l'épreuve du premier bilan

Et pour fédérer l'ensemble des initiatives privées et publiques autour de la dimension d'innovation sociale, la métropole de Lyon et plusieurs acteurs de l'innovation sociale ont créé le CentSept.

"Un lieu vitrine avec une approche avant-gardiste et expérimentale dont l'objectif est d'accompagner des projets concrets aux modèles économiques équilibrés, expose Philippe Imbert, son président. Son objectif est aussi de faire évoluer les mentalités et les modèles économiques classiques en démontrant qu'innover socialement peut être bénéfique pour tous."

Un test de navette autonome

Dans ce processus d'inclusion, "l'immobilier a aussi un rôle central à jouer", estime Damien Beaufils, fondateur d'Urban Project.

"Les investisseurs aiment une tour de bureaux dans un quartier de bureaux, ou un commerce dans une rue commerçante. Or, la clé est la mixité. À Lyon, il existe cependant une prise de conscience qui se perçoit dans des projets comme La Confluence, où il est demandé que des surfaces soient réversibles, ou avec l'ancienne blanchisserie centrale transformée en îlot mixte de commerces et d'habitations"

De son côté, Loïc Bonneval préfère tempérer. "La mixité est parfois problématique. Elle a, par exemple, occasionné la gentrification, avec les classes moyennes qui investissent les quartiers populaires. Par ailleurs, il faut également penser au rééquilibrage des villes avec l'ensemble du territoire." Dans la recherche de cet équilibre, la ville devient intelligente au service du citoyen.

Pour imaginer cette cité de demain, l'entreprise Navya a développé une navette autonome, afin de répondre à la question du dernier kilomètre. Autrement dit, mener l'usager de son domicile jusqu'à la première station de métro, puis du métro jusqu'à son lieu de travail. Depuis le début du mois de septembre, un véhicule est en expérimentation sur la presqu'île de La Confluence. À terme, le projet est d'installer ce type de navettes en périphérie des villes, sans surcoût pour l'utilisateur. "Nous nous intégrons dans le projet de construction d'une smart city, dont un des objectifs est que la ville corresponde davantage aux besoins de tous et de chacun", annonce Diego Isaac, responsable marketing chez Navya.

À Lyon, le développement de la ville intelligente s'est d'abord fait en corrélation avec le développement des smart grids. Or, pour Michel Lussault, la ville inclusive correspond également à des évolutions en "termes de développement soutenable et durable". Pour le géographe, il est nécessaire d'imaginer une métropole où "les questions sociales, environnementales ou culturelles fassent système. La notion d'inclusion renvoie à la possibilité d'inclure dans une même pensée des éléments souvent séparés". Autant de pistes de réflexion à mener pour une ville qui ne demande qu'à être bâtie.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.