Le cap des 12 milliards de dollars arrivera plus vite que prévu pour STMicroelectronics, qui relève ses objectifs

Conforté lui aussi par la demande forte en composants électroniques, le leader franco-italien des semi-conducteurs STMicroelectronics a dévoilé ce jeudi une croissance de 20% de son chiffre d’affaires trimestriel, mais également, un bénéfice net qui a quasiment doublé (à 474 millions de dollars). Avec, pour la seconde fois cette année, une révision à la hausse de ses objectifs 2021, même légère, qui pourrait le conduire un an plus tôt que prévu vers le cap des 12 milliards de dollars de chiffre d'affaires.

3 mn

STMicroelectronics s'était fixé l'ambition de dépasser les 12 milliards de dollars de chiffre d'affaires annuels, à l'origine à compter de 2023. Compte-tenu des bons scores affichés au cours des derniers mois, le groupe franco-italien pourrait bien atteindre son objectif avec un an d'avance.
STMicroelectronics s'était fixé l'ambition de dépasser les 12 milliards de dollars de chiffre d'affaires annuels, à l'origine à compter de 2023. Compte-tenu des bons scores affichés au cours des derniers mois, le groupe franco-italien pourrait bien atteindre son objectif avec un an d'avance. (Crédits : Denis Balibouse)

Sans surprise, la demande soutenue en matière de composants électroniques lui aura permis de consolider ses prévisions. Le fabricant STMicroelectronics, qui se pose comme l'un des leaders mondiaux de l'industrie des semi-conducteurs, avec 46.000 employés dans le monde (dont 10.800 en France et 4.200 à Crolles), a confirmé ce jeudi une croissance de 19,9% de ses ventes au 3e trimestre, qui atteignent ainsi 3,2 milliards de dollars.

Même si le secteur se trouve en effet toujours dans l'incapacité de répondre à l'ensemble de la demande projetée en matière de composants électroniques (dont celle portée par l'industrie automobile), cette performance aura été tirée, selon son pdg Jean-Marc Chéry, par « une forte demande globale et par les programmes engagés auprès de nos clients sur le marché de l'électronique personnelle ».

Un clin d'œil tout juste esquissé à la marque Apple, qui demeure son premier client en matière de volume, puisqu'il représentait en 2020 près d'un quart de l'activité du groupe.

En contrepartie, les ventes réalisées dans le secteur de l'automobile auront finalement été légèrement moins bonnes qu'anticipé (-6,7% sur le 3e trimestre, mais qui demeurent dans le vert à l'échelle des neuf derniers mois, à + 18%). Et ceci, en raison notamment « d'une réduction plus importante que prévue de l'activité de notre usine de fabrication située en Malaisie, du fait de la pandémie », précisait le groupe. Le groupe pâtit en effet d'un rebond des cas de Covid en Asie, et notamment en Malaise, où le gouvernement local avait ordonné une fermeture cet été, du 29 juillet au 4 août dernier, sur son site de test, assemblage et packaging.

Les deux enseignements de cet exercice

Mais le principal enseignement de cet exercice demeure la bonne santé du bénéfice net du groupe, qui aura ainsi presque doublé sur la même période, pour atteindre 474 millions de dollars (contre 242 millions en 2020).

Avec, comme second point d'orgue, un nouveau relèvement de ses objectifs (légèrement cette fois) pour la seconde fois de l'année : le fabricant anticipe en effet désormais un chiffre d'affaires légèrement supérieur sur l'exercice annuel en cours, à 12,6 milliards de dollars (contre 12,5 milliards envisagés auparavant), pour une croissance annuelle qui pourrait ainsi atteindre les 23,3%.

Et ce n'est pas la première fois cette année que STMicroelectronics relève son objectif cette année, puisqu'il avait déjà estimé cet été, lors de la publication de ses résultats semestriels, qu'il était en mesure de relever une première fois sa cible de 12,1 à 12,5 milliards de dollars.

Ces nouveaux résultats ont d'ailleurs été bien accueillis par les marchés boursiers, où la valeur de l'action aura connu, en milieu de journée ce jeudi, la plus forte hausse de l'indice CAC 40, à +4,85% (soit 40,85 euros).

L'objectif 2023 devancé

Pour rappel, le fabricant franco-italien avait enregistré fin 2020, et malgré la pandémie, un chiffre d'affaires de 10,22 milliards de dollars, soit son niveau le plus élevé depuis 2012.

Un chiffre qui était alors assorti d'une marge brute de 37,1 %, et d'un résultat net de 1,11 milliard de dollars (+7,2%). Fin 2020, le groupe avait déjà déclaré s'attendre à ce que ses ventes du premier trimestre 2021 augmentent de 31,2 % (à 2,93 milliards de dollars), évoquant une « accélération de la demande », notamment dans les segments de l'automobile et des microcontrôleurs.

Mais la bonne nouvelle vient aussi désormais de ses objectifs à moyen terme : STMicroelectronics s'était fixé l'ambition de dépasser les 12 milliards de dollars de chiffre d'affaires annuels. En décembre dernier, sa direction avait opté pour la prudence avec une cible fixée à 2023, anticipant les effets de la crise sanitaire.

Mais compte-tenu des bons scores affichés au cours des derniers mois, le groupe franco-italien pourrait bien atteindre son objectif avec un an d'avance désormais.

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.