[Initiative 3/5] Lili Smart, la voix des aidants

 |  | 262 mots
Lecture 1 min.
(Crédits : Laurent Cerino / ADE)
Tout l'été, Acteurs de l'économie-La Tribune vous propose une série d'initiatives menées par des acteurs engagés, qui portent un regard différents et bousculent leur domaine. Cette semaine, rencontre avec Vincent Théry, co-fondateur de Lili Smart.

Ils ont mis le doigt sur une problématique qui touche actuellement 13 millions de personnes. En faisant le choix d'accompagner les aidants "quelque peu oubliés", Vincent Théry et Aymeric Garnier (lui-même dans cette situation il y a dix ans lorsque sa grand-mère est diagnostiquée de la maladie d'Alzheimer) veulent apporter des solutions à cette population confrontée à la maladie d'un proche, mais démunie et seule lorsqu'il s'agit de s'en occuper quotidiennement.

Pour y parvenir, les deux associés ont mis au point une "solution technologique et humaine pour mieux s'organiser, améliorer la communication au sein de la famille et avec les personnels de santé, maintenir son proche dans de bonnes conditions à son domicile, prévenir". Par une montre - portée par les aidés (disponible dans des réseaux de pharmacies) -, et une application développées par leur entreprise Lili Smart, cette innovation vise ainsi, derrière, "à diminuer le stress des aidants", souligne Vincent Théry. Un facteur qui aurait de graves conséquences sur leur santé.

"Nous voulons démontrer qu'accompagner les aidants permet de diminuer les accidents liés au stress. Si l'on ne fait rien, ils seront les malades de demain", soutient-il.

Une étude clinique réalisée actuellement en collaboration avec les Hospices civils de Lyon devrait apporter des réponses afin de faire comprendre aux pouvoirs publics mais aussi aux mutuelles et caisses de retraite cet enjeu d'avenir. Les aidants seront-ils l'une des prochaines grandes causes nationales ? Pour les fondateurs de Lili Smart, il faut agir, assurément.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :