Agenda A2, le mémo digital qui veut faciliter la communication avec les aidants

 |  | 647 mots
Lecture 3 min.
Benoit Pilon, la cofondateur de la SAS Oralab qui commercialise l'Agenda A2, s'est fixé l'objectif de multiplier par dix ses ventes d'ici fin 2021.
Benoit Pilon, la cofondateur de la SAS Oralab qui commercialise l'Agenda A2, s'est fixé l'objectif de multiplier par dix ses ventes d'ici fin 2021. (Crédits : DR)
Pour soulager le quotidien des malades d’Alzheimer et de leurs proches, une startup clermontoise a inventé Agenda A2, un planning digital partagé. Cette tablette numérique, qui facilite la communication entre aidant et aidé, pourrait même devenir un nouvel outil post-Covid pour conserver du lien avec les personnes isolées.

Agenda A2, la startup créée par Stéphanie et Benoît Pilon, vient tout juste de rejoindre Le village by CA de Clermont-Ferrand, dans les locaux de Turing 22. Son innovation, proposer un agenda digital partagé, est née d'un constat réalisé par Stéphanie Pilon, orthophoniste, dans sa vie professionnelle, mais aussi personnelle.

A savoir : les personnes âgées dépendantes souhaitent rester le plus longtemps possible à domicile. Bien souvent, ce choix implique que leurs proches, les aidants, s'impliquent lourdement au quotidien, alors qu'un aidant sur deux doit gérer en même temps sa vie professionnelle. Ces derniers se retrouvent donc rapidement débordés, alors que s'ils pouvaient gérer à distance l'agenda de leurs proches, la charge mentale en serait allégée.

 Un développement en lien avec des aidants

Pour développer leur idée, les deux entrepreneurs ont rejoint l'incubateur Busi dès octobre 2016, décrochant au passage une bourse French tech, et lancent le début des tests et les prototypes Agenda A2, en juin 2017.

"Depuis, deux versions se sont succédées, et nous avons d'excellents retours des usagers", constate Benoît Pilon. Il a trouvé là matière a exploiter ses compétences d'informaticien. Le groupe Malakoff Humanis s'est lui-même montré particulièrement intéressé par cet outil, dont le développement a été réalisé en lien étroit avec les équipes spécialisées des CCAS de Saint-Amant-Tallende et de Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme).

Un outil à distance

Résultat ? Agenda A2 est désormais un agenda digital pour les personnes ayant des troubles de la mémoire ou des difficultés à s'orienter. Il est rempli à distance par les aidants depuis leur ordinateur ou leur smartphone. Consulté à domicile par la personne aidés depuis un Visio Agenda (une tablette sans manipulation), il affiche en permanence l'heure, le moment de la journée, les rendez vous à venir avec le médecin, l'aide à domicile, les activités et des messages rassurants. Les informations s'affichent au fur et à mesure de l'avancement de la journée. Il sert ainsi de mémo, mais permet aussi d'envoyer des photos ou de passer un appel vidéo.

L'aidant appelle depuis l'application agenda A2 et la communication est établie lorsque le Visio Agenda détecte le visage de l'aidé. Aucune manipulation n'est nécessaire pour établir la communication. "Côté aidant, la charge mentale diminue, il peut tout organiser à l'avance et à distance. Cela permet aussi d'apaiser les relations entre l'aidant et l'aidé", indique Benoît Pilon.

60 familles déjà équipées

Côté patient, le Visio Agenda devient également un point d'ancrage. Car contrairement aux post-it laissés sur un frigo, ou à une parole donnée à l'oral, les informations sont ainsi garanties d'être accessibles, et toujours à jour. L'aidé a le sentiment de ne plus rien oublier et gagnerait même en autonomie.

Fin 2017, Stéphanie et Benoit Pilon ont créé la SAS Oralab, depuis ils ont commercialisé Agenda A2, été finalistes au concours AGIPI et vainqueur du trophée innovation AG2R. "Aujourd'hui, soixante familles sont équipées. D'être intégrés au Village by CA nous donne une impulsion pour commercialiser plus largement, en France, mais aussi ailleurs, pourquoi pas", conclut Benoît Pilon.

La petite société s'est ainsi fixé comme objectif de multiplier par dix ses ventes avant fin 2021. "Pendant le confinement, les anciens se sont retrouvés beaucoup plus isolés. Pour les familles équipées, le lien social a été maintenu grâce aux appels vidéos sans manipulation et à la réception de photos." remarque Benoît Pilon. "Agenda A2 est parfaitement adapté aux personnes en perte d'autonomie (troubles de la mémoire ou repérage dans le temps difficile). C'est le cas des personnes atteintes d'Alzheimer ou de maladies apparentées, mais aussi des personnes souffrant de séquelles d'avc ou de traumatisme crânien."

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :