Saint-Exupéry même scénario que Toulouse ?

Selon le maire de Lyon Gérard Collomb le ministre de l'économie Emmanuel Macron n'envisagerait de ne céder que 49,9% du capital d'Aéroports de Lyon, sur les 60 % que détient L'Etat.

1 mn

(Crédits : Aéroports de Lyon)

Le ministre de l'économie Emmanuel Macron n'envisagerait de ne céder que 49,9% du capital d'Aéroports de Lyon, sur les 60 % que détient l'Etat, selon le maire de Lyon Gérard Collomb

La méthode pourrait donc être identique à celle de la privatisation partielle de l'aéroport de Toulouse-Blagnac dont 49,9% du capital ont été cédé au Chinois Symbiose. Un consortium composé de deux acteurs non aéroportuaires (Shandong Hi-Speed Group et le FPAM Group), associés au canadien SNC-Lavalin (qui apporte son expertise en termes de concessions d'aéroports).

Interrogé mercredi par Le Progrès, Gérard Collomb, précise avoir rencontré Emmanuel Macron le 3 décembre, et lui avoir posé comme "condition sine qua non" à une privatisation partielle d'Aéroports de Lyon, l'ouverture de nouvelles lignes aériennes.

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 12/12/2014 à 13:37
Signaler
On continue la grande vente a la découpe du bien public français... Dans l'indifférence générale... Les générations futures ne seront plus que des cerfs, sans plus aucun bien, travaillant pour les futurs fermiers généraux chargés d'exploiter les gran...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.