Le bio : une révolution dans nos verres

Sous la pression des consommateurs, et sous l'impulsion des vignerons, la vigne s'impose comme l'un des secteurs les plus dynamiques de l'agriculture biologique avance Pierre Chartier, fondateur de nosvignes.fr.

3 mn

(Crédits : DR)

À l'heure où l'on ne cesse d'évoquer les enjeux liés à la dégradation, si ce n'est la mutilation constante de l'environnement par l'homme, une prise de conscience s'opère progressivement.

De la part du grand public, soucieux de son bien-être et de sa santé, mais aussi de la part des agriculteurs désireux de proposer des produits de qualité. Quitte à écarter, du moins temporairement, le concept de rendement.

Si ce déclic n'est pas automatique pour certains, la conversion vers une agriculture raisonnée n'est pour autant pas exclue des mentalités. À force de matraquage médiatique ou de simple constat personnel, le message est entendu et désormais retenu.

Parmi les personnes concernées, les vignerons. Préoccupés par la satisfaction d'un consommateur sans cesse plus exigeant et vigilant sur le sujet, ceux-ci s'orientent vers une viticulture misant principalement sur les produits naturels et le travail manuel. Vin biologique, vin biodynamique, vin naturel, les notions émergent, se confondent, mais les objectifs correspondent à une même ambition, celle d'agir en faveur d'un avenir confortable et sain.

Le vin bio : 9,9% du vignoble français

Sans doute est-ce difficile à croire, mais le vin bio représente 9,9 % du vignoble français, l'agriculture biologique représentant, elle, 5 % de la surface agricole française. Un chiffre pouvant paraître faible, mais ô combien significatif !

En 10 ans seulement, la surface des vignobles bio a été multipliée par 3,5 (58 638 ha en 2016, selon l'Agence Bio). Nul doute que la vigne s'impose comme l'un des secteurs les plus dynamiques de l'agriculture biologique, avec plus de 5 263 exploitations engagées.

Autre donnée non négligeable, le poids des ventes de vin biologique. Si elles ont atteint 670 millions d'euros fin 2015, elles ont augmenté de 10 % entre janvier et septembre 2016 selon l'Agence bio.

À noter que la France est le troisième plus gros producteur mondial de vins bio derrière l'Espagne et l'Italie : ils représentent 2/3 des exportations françaises de produits bio en valeur et 11 % au total des ventes des produits alimentaires bio sur le territoire national.

Côté consommation, nous constatons également d'importantes évolutions d'après l'étude Sudvinbio/Ipsos 2015. Le public s'est diversifié : il est à la fois plus jeune (23 % des consommateurs de vin bio ont moins de 35 ans) et plus féminin. Respectueux d'une certaine éthique, revendiquant à la fois sécurité alimentaire et sécurité de l'environnement, ils sont conscients des coûts, mais s'en accommodent. Et c'est ainsi que la consommation domestique s'est multipliée par 10, les vins bio comptant désormais 7,5 % des ventes françaises de vin.

Sur la bonne voie

Gage de santé et de qualité pour les uns, environnement préservé pour les autres... autant d'arguments clés véhiculés par les fervents défenseurs du bio. Les habitudes changent, l'agriculture et le travail sur la vigne s'en trouvent irrémédiablement modifiés.

Effectivement, nous traversons une ère où le retour aux sources, à la simplicité, au rudimentaire semble se réinscrire dans les mœurs. Une évolution ? Une Révolution ? Un moyen de contrer l'automatisation et l'industrialisation dont nous sommes acteurs et témoins ?

Toujours est-il que le respect du terroir, l'abandon des produits de synthèse, le recours aux pratiques essentiellement voire intégralement naturelles deviennent les fondements d'une agriculture raisonnée, d'ailleurs réglementée au niveau européen. Mieux encore, d'autres types de viticulture, allant encore plus loin dans le culte de la nature intègrent petit à petit le paysage agricole (vin biodynamique et vin naturel).

Pas ou peu reconnues, elles séduisent, car elles sont représentatives d'un nouvel état d'esprit. Et nous ne pouvons que nous féliciter de ces nouvelles prises d'initiatives.

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.