Accélérer la fibre, mais aussi la 5G : le lyonnais Folan ouvre son capital pour saisir les opportunités

Le lyonnais Folan, spécialisé dans l'équipement de fibre optique, vient de faire entrer Yotta Capital Partners et Bpifrance à son capital. Objectif : se positionner, grâce à ces 9 millions d'euros récoltés, sur des marchés visant à déployer la fibre optique à l'étranger, mais aussi accompagner l'avancée de la 5G. Avec une conviction : "sur ces marchés à fort développement, soit vous achetez, soit vous êtes rachetés".
Des câbles, aux boîtes, en passant par les connecteurs, Folan produit tout les composants passifs nécessaires à l'installation de la la fibre optique et compte pour cela sur trois sites : en France, en Roumanie mais aussi en Asie.
Des câbles, aux boîtes, en passant par les connecteurs, Folan produit tout les composants passifs nécessaires à l'installation de la la fibre optique et compte pour cela sur trois sites : en France, en Roumanie mais aussi en Asie. (Crédits : Reuters)

Pour le lyonnais Folan, une PME industrielle possédant une expérience de 30 ans dans les réseaux de télécommunications, la fibre optique revêt un enjeu stratégique. En passe de devenir la technologie principale d'accès à Internet, elle assure en effet des débits de données inégalés par les autres technologies présentes actuellement sur le marché (ADSL, satellite, etc). Et l'on a bien vu durant cette crise sanitaire à quel point le sujet de la fracture numérique devenait un enjeu de taille, à l'heure du télétravail et d'un retour en grâce des campagnes.

Lire aussi 5 mnSégur de la santé, "oubliés" du numérique... AuRA au cœur de l'agenda gouvernemental

La société, qui conçoit et développe des équipements passifs pour les réseaux de fibre optique, a d'ailleurs du pain sur la planche. Car son objectif est désormais clairement affiché : "Se déployer plus fortement sur les marchés d'aménagement numérique des territoires (fibre, 5G, smart-cities et smart-énergies) en captant rapidement des marchés appelés à une forte croissance, notamment à l'international".

Car son pdg ne le cache pas : sur le terrain de la fibre optique, la France a déjà pris en main près de la moitié de son déploiement. Mais ce n'est pas le cas pour ses voisins  du Royaume-Uni ou encore de l'Allemagne, qui débutent leurs déploiements majeurs, permettant d'anticiper des prévisions de croissance respectives "de 800 et 500 % jusqu'en 2025 au moins".

De quoi susciter l'intérêt de nouveaux partenaires financiers. C'est aussi pourquoi, depuis la première fois de son histoire, débutée en 1988, Folan a décidé d'ouvrir son capital, et vient de choisir pour cela deux partenaires : Yotta Capital Partners et Bpifrance, pour un deal à hauteur de 9 millions d'euros.

Le tout, en se trouvant dans une position de force : "Nous avions une douzaine de candidats, et nous avons pris le temps de choisir. Nous avons sélectionné Yotta car ils sont vraiment actifs, ils sont venus avec un marché et des idées. Et Bpifrance parce qu'ils sont présents partout dans le monde, ce qui constitue un atout pour Folan qui veut se développer à l'international", explique Ludovic Robert pdg de Folan.

Profiter de l'arrivée de la 5G

En plus de son ambition de se développer à l'étranger, le lyonnais, installé à Rillieux-la-Pape, est aussi dans les starting-blocks pour le déploiement de la 5G cette fois, en France. Et pour cause : le très haut débit est devenu un enjeu stratégique pour les collectivités comme pour les entreprises, et la pandémie n'a fait qu'accélérer ce phénomène. Quitte à aller un cran plus loin, en se positionnant dès à présent comme un acteur majeur sur cette nouvelle technologie :

"Nous attentons la 5G et son vrai déploiement avec impatience. Nous avons tous les produits, du central office jusqu'à l'abonné, les câbles, les boîtes, les connecteurs... Tout ce qu'on appelle le passif", anticipe le pdg de Folan.

Sur la smart-city ou le déploiement de la 5G, Folan veut se positionner dès à présent :"Dans la smart-city, il va y avoir de la fibre partout, ainsi que dans les datacenters, les capteurs, etc. L'Internet of things, la smart-city et la 5G fonctionnent ensemble, et la fibre est présente partout", développe Ludovic Robert.

Lire aussi 9 mnNew deal mobile : quel est l'avancement de la couverture 4G en Auvergne Rhône-Alpes ?

C'est d'ailleurs dans ce domaine, véritable cœur de métier de Folan, que les efforts vont se concentrer : "Nous avons déjà travaillé pour la santé en contribuant à livrer des sondes optiques. Nous avons aussi fait des capteurs de tickets de métro, ou travaillé dans le domaine militaire, mais ce sont vraiment des épiphénomènes. Notre plus important volume demeure sur le marché des télécommunications."

Une croissance annuelle entre 20 % et 30 %

"Positionnée en tant que leader en France, la société se dote ainsi aujourd'hui de moyens pour accroître sa compétitivité à l'international", confirmait quant à lui son nouveau partenaire Benoît Perrot, associé Fondateur de Yotta Capital Partners.

Folan affiche une croissance de +20 % à 30 % par année et un chiffre d'affaires de 40 millions d'euros en 2021. Une bonne santé de l'entreprise qui le pousse à viser plus haut :

"Nous avons besoin de nous développer vite. Dans ce domaine, soit vous achetez, soit vous êtes rachetés. Il fallait aussi avoir les capitaux pour se développer à l'étranger et faire des acquisitions et des intégrations."

A terme, le PDG de Folan espère réaliser près de 40 % de son chiffre d'affaires à l'étranger, notamment en Allemagne ou au Royaume-Uni, ses prochaines cibles. A ce jour, l'entreprise réalise 15% de son activité à l'international (Europe, Liban et plusieurs pays d'Afrique).

Lire aussi 7 mn5G : Auvergne Rhône-Alpes avance vite, malgré les moratoires

Pour soutenir ces développements à l'international, Folan aura aussi besoin d'investir dans un ERP (progiciel de gestion) solide. "Nous avons une dizaine de sociétés dans le groupe, qui parlent différentes langues, sur différents fuseaux horaires, avec différentes cultures et outils de production. Pour cela, ils nous faut un ERP costaud", annonce le PDG. Celui-ci devrait être mis en place dans l'été.

Trois unités de production : en France, Roumanie et jusqu'en Chine

Actuellement, Folan dispose de trois unités de production : l'une en France, près de Lyon, pour les solutions sur mesure ou les petites séries, qui emploie une centaine de personnes. Une seconde en Roumanie pour les moyennes séries, qui emploie une quarantaine de collaborateurs, ainsi qu'une troisième en Chine, destinée aux grandes séries.

"Nos clients sont de grosses entités, nous avons besoin de nous développer", appuie Ludovic Robert. Ces clients sont des opérateurs, des grandes entreprises en informatiques, des datacenters, des installateurs et des sous-traitants. "Cela va de l'entreprise locale qui commande dix cordons de fibre, à l'opérateur qui en commande des palettes. Nous servons tous nos clients directement."

Un partis pris que Folan assume, même s'il le conduit à produire de gros volumes de composants et à parfois rallonger les délais de traitement, par rapport à des distributeurs locaux. Mais le PDG l'assure :

"Cela permet de rester en contact et présents sur le terrain et d'avoir une vue sur l'utilisateur final. Fin 2019, par exemple, nous avons breveté un tiroir qui permet de gagner beaucoup de temps à l'installation sur le terrain. C'est pour cela que nous souhaitons garder le lien direct avec nos clients, afin de pouvoir mieux nous ajuster à leurs besoins."

Car selon lui, même dans ce domaine, "les produits innovants sont d'abord utilisés par des geeks avant d'être démocratisés".

Quant à une possible relocalisation d'une partie de sa production actuellement réalisée à l'étranger, Ludovic Robert annonce :

"Nous sommes aujourd'hui installés en Chine et en Roumanie pour nous aligner sur la demande des clients. Car face à des prix très bas sur le marché, il nous est en effet impossible de fabriquer en France. Mais lorsque les gens passeront de la parole aux actes, j'en serais le premier heureux."

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.