5G : Auvergne Rhône-Alpes avance vite, malgré les moratoires

 |  | 1179 mots
Lecture 7 min.
Deux mois après le coup d'envoi du déploiement à l'échelle nationale, la région Auvergne Rhône-Alpes hébergerait déjà 2.356 antennes 5G à ce jour, sur un total de 20.611 en France, selon le baromètre réalisé par le comparateur Zone ADSL.
Deux mois après le coup d'envoi du déploiement à l'échelle nationale, la région Auvergne Rhône-Alpes hébergerait déjà 2.356 antennes 5G à ce jour, sur un total de 20.611 en France, selon le baromètre réalisé par le comparateur Zone ADSL. (Crédits : Orange)
FOCUS. Deux mois après le coup d’envoi du déploiement de la 5G, le sujet avance vite en Auvergne Rhône-Alpes. La seconde région économique après l’Île-de-France semble conserver sa seconde place sur le podium français, y compris en matière de déploiement télécoms. Selon un baromètre réalisé par le comparateur Zone ADSL, AuRA hébergerait déjà 2.356 antennes 5G à ce jour, sur un total de 20.611 en France. Et ce, malgré les moratoires lancés par plusieurs élus locaux à Lyon, Grenoble ou encore Clermont-Ferrand.

Après les enchères et l'affectation des fréquences, le déploiement. En Auvergne Rhône-Alpes comme à l'échelle nationale, les principaux opérateurs se sont lancés dans une course contre la montre. Et même si la ville de Nice faisait partie des premières à être équipées en novembre 2020, la région AuRA, et notamment la ville de Lyon, est en train de rattraper du terrain.

Selon classement établi par le comparateur d'offres Internet, Zone ADSL, qui a ainsi compilé les données issues des principaux opérateurs français ainsi que des autorités régulatrices (ANFR et Arcep) en janvier dernier, la région Auvergne Rhône-Alpes ferait ainsi partie des régions les plus dotées après l'Ile-de-France, même si, au sein de ses départements, on observe de très fortes disparités.

Avec par exemple, le Rhône qui figure comme le plus équipé à ce stade avec 763 antennes 5G (dont 210 pour la ville de Lyon et 64 à Villeurbanne), devant l'Isère (364), mais aussi d'autres départements moins bien lôtis comme le Cantal (27) ou la Haute-Loire (45).

Lire aussi : 5G à Lyon : la commercialisation débute, moratoire ou non

Et ces chiffres devraient continuer de grimper malgré les oppositions des équipes municipales de Lyon, Grenoble ou encore Clermont-Ferrand. Car malgré le vote d'un moratoire au sein de ces villes auralpines, les prévisions communiquées par les opérateurs tendent vers une...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/02/2021 à 22:34 :
Dans la rue, début septembre Sfr annonçait la fibre sous 2 à 3 mois... Et en décembre, Sfr a tout simplement passé la promesse à la trappe, tout est repoussé d'au moins 3 nouveaux mois, peut être, sans garantie . Excuse invoquée : le COvid. On n'y croit pas 5 mn. C'est juste que les câbleurs ont eu d'autres priorités, car à la même période, le réseau 5g semble s'être bien déployé, lui, sans effet COvid. Bizarre.
a écrit le 12/02/2021 à 13:29 :
De toute façon, moratoire ou pas, ils imposeront la 5G de force dans le pays.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :