Restrictions pour le Royaume-Uni : l'étau se resserre sur les stations des Alpes, la liaison Eurostar retardée

Alors que la réouverture des domaine skiables en prévision des vacances scolaires a démarré, la situation sanitaire rattrape une nouvelle fois les stations, et notamment leur clientèle internationale : ce jeudi, le gouvernement français a annoncé un durcissement des conditions d’entrée pour les voyages à destination et en provenance du Royaume-Uni. Avec une conséquence directe sur la clientèle des Alpes, et sur la reprise de la desserte Eurostar annoncée par la Compagnie des Alpes.

3 mn

(Crédits : DR)

Mauvaise nouvelle pour les stations de ski, qui préparaient leur grand retour depuis plusieurs semaines après une saison blanche. Une annonce du gouvernement français vient perturber l'ouverture de cette saison d'hiver tant attendue.

Car dès ce samedi, les conditions d'entrées sur le territoire français des voyageurs en provenance du Royaume-Uni seront beaucoup plus "drastiques" comme l'admet lui-même le gouvernement : selon une annonce du porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, intervenue ce jeudi, les voyageurs auront désormais "l'obligation de disposer d'un motif impérieux pour se rendre ou venir du Royaume-Uni, pour les personnes non vaccinées comme les personnes vaccinées".

Avec un message très clair : ces motifs "ne permettront pas de se déplacer pour raisons touristiques ou professionnelles". De plus, la validité des tests passera de "quarante-huit heures jusqu'à maintenant, à vingt-quatre heures". Objectif : faire face au "raz de marée lié au variant Omicron dans les prochains jours" anticipé par le gouvernement britannique.

La clientèle britannique, le coeur du tourisme étranger dans les stations des Alpes

Une mauvaise nouvelle pour les stations françaises et notamment alpines, pour lesquelles la clientèle britannique représentait l'un des principaux contingent au sein de sa clientèle étrangère, et dont le retour était particulièrement attendu après plusieurs mois de crise sanitaire mais aussi d'incertitudes liées au Brexit.

Les Britanniques représentent par exemple jusqu'à 12% de la clientèle accueillie par les 112 stations de ski des pays de Savoie, avec une proportion très différente en fonction des massifs :  un quart de la clientèle pour Tignes, et même jusqu'à 42% pour Val d'Isère...

Cette annonce a aussi une autre conséquence directe pour les stations de ski savoyardes, et notamment pour la vallée de la Tarentaise (Savoie), puisque le principal opérateur de plusieurs stations, la Compagnie des Alpes -filiale de la Caisse des dépôts-, avait annoncé à l'automne dernier qu'il financerait et organiserait la reprise de la ligne Eurostar Londres - Bourg Saint-Maurice, qui place la capitale anglaise en liaison directe avec la vallée de la Tarentaise (Albertville, Moûtiers, Bourg-Saint-Maurice).

Deux annulations de rotations déjà actées

Alors que cette ligne ferroviaire devait donc redémarrer à raison d'un aller-retour par week-end dès le mois de décembre sous l'impulsion de sa filiale, Travelski, la CDA confirme à La Tribune qu'en raison de l'annonce du gouvernement de ce jeudi 16 décembre, les deux premières rotations de ce train et les réservations afférentes ont dû être annulées.

"En fonction de l'évolution de la situation, nous ferons le maximum pour réouvrir au plus vite cette ligne", explique son nouveau dg Dominique Thillaud, dans une entrevue à paraître ce lundi 20 décembre dans La Tribune.

Tout en nuançant l'impact de cette annonce, qui concerne pour l'heure directement les vacances de Noël et fêtes de fin d'année, avec la possibilité qu'une amélioration des conditions sanitaires se profile ensuite au fil de la saison (ouverte jusqu'en avril), il ajoute :

"L'impact de cette dernière décision n'est cependant pas neutre car les Anglais représentent en moyenne près de 15% de nos revenus (c'est par exemple 40% à Val d'Isère !)".

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 3
à écrit le 18/12/2021 à 14:06
Signaler
Cet été la France était le seul pays européen à être classée orange pour l’entrée au RU,et ce pour un nombre infime de variant sud africain:brimade Puis Londres s’allie à ses copains anglo-saxons pour infliger un camouflet à la France (sous marins) ...

à écrit le 17/12/2021 à 22:21
Signaler
De toute façon les anglais se sont mis dehors tous seuls, comme des grands, bon débarras ! Les stations de skis alpestres n'ont pas encore compris ?

à écrit le 17/12/2021 à 12:27
Signaler
Skier avec un masque sur la figure ne doit vraiment pas être agréable, quand on descend ça protège du froid mais partout ailleurs on doit étouffer. Sans parler de tout ces maques que l'on va retrouver partout dans la montagne.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.