Gard : oenotourisme et balades dans la garrigue

De plaines limoneuses en contreforts montagneux, la garrigue gardoise réserve de très belles surprises aux amateurs de vins. Notre conseil : séjourner dans les environs d’Uzès, à deux pas du Pont du Gard, et partir à la découverte de nos trois domaines coups de cœur.
(Crédits : Claire Angot)

C'en est fini des vins de pays. Place à des vins typés et audacieux, au tempérament méridional marqué et à la minéralité surprenante. Voilà toute l'ambition d'une nouvelle génération de producteurs passionnés installés dans le Gard, région d'assemblage. Ceux-là s'entêtent depuis plusieurs années à moderniser leurs vignes en tirant partie d'atouts naturels remarquables, notamment des sols complexes. Ainsi naissait en 2012 l'appellation Duché d'Uzès, une toute nouvelle AOC qui s'appuie sur les cépages grenache, syrah, viognier, cinsault, carignan, mourvèdre et marsanne.

Chêne vert, thym, romarin...

Commencez par vous établir à Uzès ou dans les environs proches. Visitez la cité ducale chère à André Gide, son adorable place aux Herbes, avec ses arcades et ses platanes, et son jardin médiéval de plantes potagères et médicinales. Puis partez pour le domaine Deleuze-Rochetin, à Arpaillargues, l'endroit idéal pour une découverte de l'appellation Duché d'Uzès. Sur les coteaux, les cépages s'expriment avec beaucoup de générosité, à l'image de « L'Héritage du Levant », dont la longueur et le nez de fruits rouges, assez épicé, nous ont conquis. Le chai a la bonne idée de se doubler d'une galerie d'art contemporain et d'un joli sentier de balade aménagé le long des vignes. Chêne vert, thym, romarin, lavande et autres odeurs de garrigue seront au rendez-vous.

À quelques kilomètres de là, faites un arrêt à Collorgues, sur le domaine de Cressance, où trois amoureux du vin bichonnent 16 hectares de vigne en biodynamie, totalement enherbée. Les sols se situent au point de rencontre de terrain du jurassique et de terrain de l'oligocène. De quoi donner aux vins une minéralité saisissante, avec notamment un rosé tendre plutôt haut de gamme et, un rouge bio, le « Fou du Roi », très charmeur, avec sa belle robe rubis et sa note finale très tonique.

Finissez votre périple par une halte au domaine Mourgues du Grès à Beaucaire, dans la zone d'appellation Protégée des Costières de Nîmes. Anne et François Collard produisent en bio et ont aménagé dans la cour de leur mas un jardin des arômes évoquant les parfums de leurs vins, ainsi qu'un sentier entre vigne, garrigue et verger, qui révèle à merveille la richesse du terroir de cette partie de la vallée du Rhône.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.