Réouverture : le plan de la Ville de Lyon pour "déconfiner" ses terrasses (et les étendre)

Alors que le président Emmanuel Macron a dévoilé avec 24 heures d'avance les contours de son déconfinement en quatre étapes, comprenant la réouverture des commerces et terrasses dès le 19 mai, la Ville de Lyon a elle aussi pris les devants en dévoilant son propre dispositif pour la réouverture des terrasses, en concertation avec les professionnels de l’hôtellerie-restauration.

7 mn

(Crédits : Métropole de Lyon)

L'heure est désormais à l'action, et à l'anticipation. A Paris comme à Lyon, où la nouvelle municipalité écologiste ne souhaite plus uniquement subir les décisions du gouvernement. Après avoir défendu la réouverture des petites commerces à l'automne dernier évoquant des "distorsions de concurrence", son équipe a finalement présenté dès ce jeudi le dispositif envisagé pour soutenir la réouverture des terrasses -le maire EELV Grégory Doucet s'étant placé en retrait de la scène politique pour deux semaines, à l'occasion de la naissance de son dernier enfant-.

"Nous entrons dans une période de déconfinement. Nous souhaitons apporter notre soutien aux restaurateurs et aux commerçants qui vont pouvoir rouvrir prochainement", a indiqué Valentin Lungenstrass, adjoint en charge de la mobilité logistique urbaine, et de l'espace public, à la ville de Lyon.

Alors que la réouverture des terrasses pourrait se faire à partir du 19 mai, selon les annonces d'Emmanuel Macron qui ont commencé à fuiter ce jeudi dans la presse, la Ville de Lyon va quant à elle permettre des extensions de ses terrasses sur les trottoirs et les places de stationnement sur l'ensemble de l'année 2021. Et "celles-ci ne seront pas facturées aux restaurateurs", s'est engagé Valentin Lungenstrass.

"Cet effort consenti représentera 1,5 millions d'euros, rien que pour les terrasses", a précisé Camille Augey, adjointe au Maire en charge de l'emploi et de l'économie durable.

La municipalité a travaillé pour cela en collaboration avec l'Union des Métiers et des Industries de l'Hôtellerie (UMIH) du Rhône, en vue d'élaborer une charte définissant les modalités d'extension.

"Cette nouvelle charte que nous lançons permettra notamment, avec l'accord des voisins, d'avoir plus d'espace et de distancier davantage les tables et les chaises. L' augmentation de surface des terrasses pourra ainsi aller jusqu'à 50 %", précise Valentin Lungenstrass.

Terrasses sur stationnement autorisées toute l'année

Par ailleurs, la ville de Lyon a dévoilé plusieurs outils, en commençant par la possibilité d'installer des terrasses sur des stationnements de manière permanente, et non plus temporaire, comme cela était le cas actuellement, de mai à septembre.

"Nous allons y travailler dans les semaines à venir pour confirmer les modalités pratiques", complète-t-il. La municipalité annonce également l'actualisation de son règlement des terrasses d'ici 2023, avec "le lancement d'une consultation en fin d'année, qui se poursuivra en 2022, pour une actualisation du règlement des terrasses", prévoit Valentin Lungenstrass.

Conscient que ces réouvertures risquent de s'accompagner de nuisances sonores, Mohamed Chihi, adjoint au Maire en charge de la sûreté, la sécurité, et la tranquillité publique, a averti qu'il faudrait "trouver un équilibre entre animation et tranquillité des riverains" et annonce la création d'un Conseil lyonnais de la nuit, qui sera lancé "fin mai-début juin".

Une expérimentation sera également prévue avec des médiateurs, présents la nuit dans les quartiers les plus animés, afin de permettre une cohabitation sereine entre clients et riverains.

Le soulagement en demi-teinte des restaurateurs lyonnais

De son côté, le nouveau président de l'UMIH du Rhône, Thierry Fontaine, n'a pas caché son soulagement face à ce nouveau calendrier, tout en évoquant une situation critique pour sa profession :

"C'est avec soulagement, joie et sérénité que nous accueillons ces bonnes nouvelles. Mais pour beaucoup d'entreprises, le fond de solidarité n'a pas été suffisant. Beaucoup de professionnels ont baissé les bras et nous ne savons pas si nous retrouverons notre personnel. Nous en avons déjà perdu 100.000 en France", a-t-il déploré.

Le président du syndicat a remercié les adjoints, mais aussi le maire de Lyon, Grégory Doucet, "pour ce combat de longue date de l'ouverture annuelle des terrasses, qui porte enfin ses fruits".

Le président de l'UMIH du Rhône a néanmoins rappelé que près des "trois quart des établissements en France ne disposent pas de terrasses". Pour lui, "la ville a fait ce qu'elle pouvait, maintenant c'est à l'État d'avancer".

8,5 millions d'euros d'exonérations en 2020

Ces mesures s'inscrivent dans une politique plus large, menée au cours des derniers mois par la ville de Lyon en faveur de ses commerces de proximité : en 2020, la ville de Lyon aura accordé au total 8,5 millions d'euros d'exonérations aux restaurateurs, dont 3,7 millions sur les redevances des terrasses. En 2021, elle a déjà prévu 1,5 million d'euros d'exonérations, rien que pour les terrasses.

Par ailleurs, la Ville a également permis aux restaurateurs de s'installer sur les marchés lyonnais, afin de conserver une partie de leur clientèle. "Une mesure qui sera maintenue jusqu'à la réouverture des restaurants", a annoncé Camille Augey.

Enfin, "l'UMIH nous a fait part de difficultés pour le recrutement avec le renouvellement d'une partie du personnel. Nous allons mobiliser la Maison Métropolitaine d'insertion pour l'emploi (MMIE) et la mission locale de Lyon, en coordination avec Pôle emploi, afin de leur venir en aide", a annoncé l'adjointe.

Une "question centrale" pour Thierry Fontaine, qui souligne qu'"il faut que nous puissions embaucher et former notre personnel afin de garder la qualité que nous avons dans une ville comme Lyon".

(avec ML)

7 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.