Hydrogène : Un nouveau propriétaire pour le site grenoblois de Symbio

D’abord annoncée pour mars, la pose de la première pierre de la future usine de fabrication de kits de pile à combustibles lyonnaise du spécialiste de l’hydrogène Symbio vient d’être reportée à novembre prochain. En attendant, son siège grenoblois change également de propriétaire à Grenoble, racheté par la SCPI Cap Foncières & Territoires. Mais le groupe entend bien faire demeurer ses équipes actuelles sur place, avec un nouveau bail de 6 ans qui vient d'être renouvelé.

3 mn

(Crédits : DR)

Le spécialiste isérois de l'hydrogène, - structuré depuis 2019 sous forme d'une joint-venture détenue à égalité par Michelin et Faurecia - avait fait part, en début d'année, de sa volonté de lancer une chaîne de production de kits de piles à combustibles visant une capacité annuelle de 200 000 « Stackpack ». Des kits qui rassemblent une pile à hydrogène et les composants nécessaires. Pour cela, ses deux actionnaires, avaient annoncé un investissement global de 140 millions d'euros fin 2019.

L'objectif : en faire la plus grande usine de piles à hydrogène d'Europe. Si la société était depuis restée discrète sur sa localisation, plusieurs sources ont fait état d'une installation à Saint-Fons (Rhône), au cœur de la Vallée de la Chimie, sur près de 7 hectares à terme.

Une préfiguration de ce site devrait même être provisoirement installée sur le site de Bosch à Vénissieux, sans que cette information ne soit non plus confirmée par le groupe.

Mais la pose de la première pierre de l'usine, annoncée d'abord pour mars dernier, a été décalée en novembre en raison de la crise sanitaire.

Des locaux en location à Fontaine

En attendant d'installer une partie de ses équipes sur son futur "vaisseau amiral", ce sont ses bureaux grenoblois, basés à Fontaine, hébergeant le siège du groupe, qui viennent de changer de propriétaire. La SCPI Cap Foncières & Territoires en a en effet annoncé l'acquisition, pour un montant de 2,7 millions d'euros à l'ancien bailleur FCS Conseil, basé à Meylan.

Gérée par le gestionnaire de fonds nancéen Foncières & Territoires, cette SCPI regroupe actuellement près de 500 épargnants et s'est donné pour mission d'investir au sein des grandes métropoles françaises en bureaux, commerces et locaux d'activité.

"Grenoble reste un territoire très attractif sur lequel nous avons déjà investi : des locaux commerciaux et d'activité sur Grenoble Saint-Egrève ainsi que des bureaux et locaux d'activité sur Centr'Alp (Saint-Jean de Moirans) et Hexapole (Mery)", précise la société Foncière & Territoires.

Une relance pour l'immobilier industriel ?

Et les locaux de Symbio n'y font pas exception :

"Cette usine de production 4.0, idéalement située au cœur du bassin d'emploi de Grenoble, a été intégralement restructurée pour les besoins du locataire Symbio", annonçait la foncière.

Le site de 3 500 m2 héberge ainsi une centaine des 200 salariés de Symbio, dont les activités de son bureau d'étude des moteurs à hydrogène.

 "80% des locaux sont dédiés à la production, à la recherche et développement et 20% sont alloués aux bureaux".

La foncière ainsi que son locataire ont confirmé qu'aucun changement n'interviendraient à ce stade, le bail ayant été reconduit pour une durée de 6 ans ferme.

Avec, déjà, une stratégie réaffirmée suite à la crise sanitaire :

"Nous poursuivons nos investissements sur des locaux de production et d'activité 4.0, anticipant un retour d'une partie de la production sur le territoire français", annonce Foncières & Territoires.

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 06/06/2020 à 15:19
Signaler
(...) structuré depuis 2019 sous forme d'une COENTREPRISE détenue à égalité par Michelin et Faurecia (...)

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.