Le Léman, une plateforme pour l'économie locale

De tous temps, le lac Léman a généré directement des activités économiques qui ont évolué à l'ère moderne. Cependant il n'est plus ce carrefour international qui régentait le transport de marchandises entre le nord de l'Italie, l'Allemagne, la Suisse et la France. Aujourd'hui, le Léman reste d'abord prisé pour ses ressources : la pêche et l'eau potable. Il a vu apparaître sur ses eaux le tourisme et les activités de loisirs. Mais peine à voir émerger des activités économiques plus larges.
Le lac Léman compte 132 pêcheurs professionnels.
Le lac Léman compte 132 pêcheurs professionnels. (Crédits : DR)

«  Sous utilisé, le calme règne sur le lac ! », s'exclame Claude Haegi, président de la Fondation européenne pour le développement durable des régions (Fedre). L'ancien maire de la ville de Genève croit que le lac recèle un potentiel économique inexploré, qui pourrait transformer cette frontière naturelle en trait d'union entre la Suisse et la France.

« Sur le Léman rien de cela, à l'exception des bateaux transportant quotidiennement des travailleurs frontaliers entre Thonon-les-Bains, Évian et Lausanne, ou des touristes en belle saison », dénonce-t-il.

« Il faut être réaliste, la notoriété du lac Léman est importante, mais elle bénéficie aussi de celle, internationale, des villes qui le bordent : Genève, Évian, mais aussi Lausanne, Vevey, Montreux, reconnaît Philippe Ducreux, président de Chablais Léman Développement, l'agence économique du Chablais. L'attractivité, et donc la contribution du seul lac Léman dans l'installation et le développement d'entreprises, ne jouent vraiment que pour les activités touristiques. »

Léman

D'un point de vue économique, il reste avant tout une carte postale, un belvédère prisé des touristes. L'arc lémanique, côté suisse, réalise un chiffre d'affaires annuel de plus de trois milliards d'euros avec le tourisme. Et les établissements d'hébergement touristiques du Pays du Léman, sur la rive française, ont enregistré 3,3 millions de nuitées sur l'ensemble de l'année 2014.

132 pêcheurs professionnels

Les eaux du Léman sont aussi une ressource économique précieuse pour l'ensemble de ses riverains : le lac approvisionne plus de 600 000 personnes en eau potable, grâce à ses 11 stations de pompage. La ville de Genève, pour ne citer qu'elle, tire 80 % de son eau potable. Des activités du passé, seule la pêche est demeurée un pôle économique actif sur le lac.

Le Léman compte encore 132 pêcheurs professionnels - dont 54 côté français -, un nombre relativement stable au fil des années, semblable aux effectifs d'un port comme Douarnenez en Bretagne. Cette stabilité masque un rajeunissement marqué : depuis 2005, la moyenne d'âge des pêcheurs professionnels français a chuté, passant de 50 à 40 ans.

Renouvellement sur le lac

Ceci s'explique par les départs à la retraite compensés chaque année par l'arrivée de jeunes pêcheurs, formés au lycée agricole de Poisy, un des deux établissements de la région Rhône-Alpes qui proposent une formation en aquaculture. Le diplôme est obligatoire pour exercer à titre professionnel.

« Ce renouvellement est favorisé par les quatre dernières bonnes années que nous avons connues, souligne Michael Dumaz, le président des pêcheurs professionnels du Léman côté français. Et les profils de ces jeunes pêcheurs ont beaucoup changé ; ils se sont fortement diversifiés, et il ne s'agit plus du tout de fils de pêcheurs. »

Dans le Léman, les espèces pêchées sont la perche et la féra, qui à elles deux représentent 90 % du total capturé, mais aussi la truite, l'omble chevalier, le brochet, le gardon et les écrevisses.

En 2013, les pêcheurs professionnels ont sorti 1 260 tonnes de poissons des eaux du Léman. Ces captures ont des retombées économiques directes auprès des dix poissonneries et des huit réparateurs et constructeurs de bateaux actifs sur la rive française. Sur les eaux du Léman, les pêcheurs côtoient les navettes de la Compagnie générale de navigation (CGN), qui ont transporté 2,2 millions de passagers en 2014 pour un chiffre d'affaires annuel de 27 millions d'euros.

Si « les relations ont été tendues, il y a quelques années, aujourd'hui les rapports se sont apaisés », se félicite Michael Dumaz. Les deux parties avaient réussi à convenir d'un modus vivendi. Aujourd'hui, les pêcheurs veillent à mieux signaler leur présence et celle de leurs filets... Et les pilotes font davantage attention, relève-t-il.

115 plages autour du lac

Les bateaux de la CGN sont utilisés non seulement par les touristes, mais aussi par les travailleurs frontaliers qui empruntent les quatre lignes Navibus quotidiennes (entre le Chablais et Lausanne ou Nyon) pour se rendre à leur travail. La CGN compte plus de 1 500 abonnés réguliers à ses services de transport.

Lac Léman

Bon nombre d'activités de loisirs ont le lac pour cadre : on compte par exemple 115 plages. Celle d'Excevenex offre même des airs de côte méditerranéenne avec ses quatre hectares de sable fin. Côté français, les plages payantes du Léman ont enregistré un total de 331 000 entrées durant l'été 2014... malgré l'été maussade. Ils étaient presque le double un an plus tôt.

Succès mondial

Le Léman, c'est aussi 70 ports de plaisance. Vingt mille embarcations sont amarrées sur ses rives, que ce soit pour la plaisance, mais aussi pour le sport. C'est bien sur ses eaux qu'a été mûri le projet d'Alinghi, le voilier genevois vainqueur de la Coupe de l'America en 2003. La filière nautique est d'ailleurs l'un des deux secteurs mis en avant par l'agence économique du Chablais, avec la filière bien-être.

Mais ce succès cache la disparition d'activités historiques qui participaient à faire vivre l'économie du Léman. Il ne reste plus que trois ports marchands autour du lac, essentiellement utilisés pour le chargement et le déchargement de gravier. L'émergence des moyens de transport terrestres a presque réduit à néant l'activité portuaire marchande, autrefois dynamique.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.