Comment Equita Lyon veut continuer à grandir

Avec 3 500 chevaux venus de 31 nations pour s'affronter sur 130 compétitions en l'espace de cinq jours, Equita Lyon est l'un des plus grands rendez-vous de la planète cheval. En plus d'accueillir de nouvelles épreuves internationales cette année, le salon est l'un des instigateurs d'un Cluster autour de la santé et le bien-être du cheval qui devrait bientôt voir le jour à Lyon. Retour sur ce temps fort, qui a encore battu des records pour son édition 2017.

3 mn

(Crédits : Equita)

Du haut de ses 23 ans, Equita Lyon fait chaque année un meilleur score. Avec 785 exposants (contre 700 l'an dernier), et 170 000 visiteurs attendus (158 000 en 2016), l'édition 2017 du premier salon du cheval de France a connu une nouvelle hausse de fréquentation, d'après sa directrice, Sylvie Robert.

Avec un budget de 7 millions d'euros cette année "en constante hausse", Equita Lyon mobilise une quinzaine de personnes de GL Events à temps plein. "Mais le groupe représente au total un chiffre d'affaires de près d'un milliard d'euros avec 4000 collaborateurs", nuance-t-elle..

En plus d'accueillir des marchands de matériel, un pôle Santé qui regroupe des professionnels de la santé équine ainsi qu'un village de startups innovantes de la filière, Equita Lyon regroupe pas moins de 130 compétitions. Il est notamment le seul concours français à présenter une double étape Coupe du monde FEI en jumping et dressage. Avec deux nouveautés cette année, puisque le salon accueille aussi une étape de la coupe du monde Poney ainsi que la septième édition du Derby européen NRHA de Reining.

Chacun ses forces

Sa recette ? Diversifier l'offre, afin que tous les publics (jeunes et moins jeunes, compétiteurs, familles) s'y retrouvent. Il faut dire qu'en 2016-2017, la France comptait près de 644 000 licenciés, contre 2,2 millions de cavaliers au total d'après les chiffres de l'IFCE (Institut Français du Cheval et de l'Equitation).

"Dans chaque discipline, nous essayons de tirer toujours plus haut. On sait que 80 % des gens reviennent chaque année, ce qui est pour nous une réussite", rappelle Sylvie Robert.

Bien qu'elle n'aime pas se comparer aux autres salons français (notamment Paris et Avignon), elle concède que chaque site a ses propres forces. "Le salon du cheval de Paris (144 000 spectateurs en 2015) est aussi un bel événement qui touche un public différent, plus au nord de la France".

A Lyon, GL Events a choisi de se positionner sur une période porteuse, les vacances scolaires d'automne, et a tissé des partenariats avec à la fois de grands sponsors mais aussi des structures et clubs d'équitation régionaux. "Chez nous, il n'y a pas de petit partenaire. L'objectif est d'en avoir un grand nombre et de traiter tout le monde de la même façon".

Cette année encore, Equita a accueilli de nouvelles marques à ses côtés comme la marque d'articles d'équitation Equithème. En échange, celle-ci a donné notamment son nom à une épreuve de saut d'obstacles, se déroulant le samedi soir.

Un développement axé sur les partenariats

La directrice d'Equita s'est déjà fixée un nouvel objectif : développer de nouveaux événements aux côtés de ses partenaires historiques.

En plus d'avoir coorganisé le saut Hermès, un concours de saut d'obstacles atypique qui se déroule chaque année sous la verrière du Grand Palais de Paris, GL Events est pour la première fois l'organisateur des finales parisiennes de la Coupe du monde FEI qui se tiendront du 11 au 15 avril 2018 à l'AccorHotels Arena. Une grande fierté pour la directrice, qui nourrissait cet objectif depuis plusieurs saisons : "Lyon fait désormais partie des étapes de qualifications", glisse-t-elle."Il est certain que dans un milieu comme celui-ci, il a fallu faire sa place. Le réseau et la communication sont importants".

Autre axe de développement : le groupe travaille aussi à la création d'un cluster autour de la santé et du bien-être du cheval à l'initiative d'Equita, de la CCI de Lyon Métropole, et du Pôle de compétitivité Hippolia, et qui sera basé à Lyon.

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.