LAHSo va lancer "un tiers-lieu du réemploi"

L’association lyonnaise d’insertion sociale LAHSo va ouvrir, en fin d’année, un nouvel espace. Baptisé le Plateau circulaire, il s’annonce comme un "tiers-lieu du réemploi".

2 mn

(Crédits : DR)

L'association lyonnaise LAHSo, spécialisée dans l'hébergement social (700 personnes par an) et les ateliers d'insertion (60 salariés chaque année sur des activités de réemploi du textile et du bois), s'est lancée dans une démarche atypique.

Elle a missionné l'agence stéphanoise de design social "360 Demain" pour imaginer un nouveau lieu mêlant insertion, économie, innovation et vie de quartier.

"Aujourd'hui, pour mieux faire de l'insertion, il faut aller chercher des acteurs innovants. Nous devons trouver de nouveaux modèles permettant de décloisonner notre société. Les personnes en insertion ont besoin d'ouverture sur le reste du monde", insiste Cathy Laude-Bousquet, responsable du projet pour l'association.

Un "tiers-lieu du réemploi"

Baptisé le Plateau circulaire, ce nouveau projet s'annonce comme "un tiers-lieu du réemploi". Sur le même espace, il réunira des salariés en insertion, un magasin permettant de commercialiser leur production, un bureau d'études pour répondre aux projets sur-mesure des clients de l'association, un espace de coworking et un incubateur.

"Nos encadrants ont une réelle expertise sur les sujets du bois et du textile. Nous souhaitons la mettre à disposition de jeunes créateurs. Nous pouvons aussi leur proposer d'utiliser notre fablab pour leurs prototypages", poursuit Cathy Laude-Bousquet.

Pour la responsable du projet, ce mélange des genres ne peut qu'être bénéfique à chacun :

"Se projeter sur de belles matières, recréer des choses, échanger avec de jeunes entrepreneurs motivés donnent de l'envie et aident à se reconstruire".

Un programme de conférences et ateliers sur le thème du réemploi sera associé à ce nouveau lieu.

Partenariats

Le Plateau Circulaire ouvrira ses portes pour deux mois, en novembre/décembre 2018. L'emplacement n'est pas encore défini.

"Nous allons expérimenter pendant quelques semaines avant de lancer un projet de plus grande envergure", avance-t-elle.

Un budget de 100 000 euros est consacré à cette expérience, soutenue financièrement par la Métropole de Lyon, la Dirrecte et la fondation Bruneau.

Avec ses chantiers d'insertion Lahso travaille déjà pour de grands noms : la Halle Tony Garnier, l'UCPA, l'Opéra de Lyon... Grâce à ce nouvel espace, elle compte bien renforcer ses partenariats avec le monde économique local.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.