Sports de plein air : l'idée de l'annécien JetCycle pour réinventer la glisse

INNOVATION. Né dans un laboratoire universitaire, puis développé par un entrepreneur annécien : JetCycle s’apprête à offrir une nouvelle pratique de plein air, héritée d'une combinaison entre cycle et le foil. Le résultat, une embarcation en carbone donnant la sensation de voler au-dessus de l’eau, sera présentée sur les lacs français et suisses dès cet été. Puis, à compter de l'an prochain, jusqu'en Bavière, Autriche, ou Slovénie. Avec une levée de fonds à la clé afin d'amorcer son industrialisation.

3 mn

Cette embarcation en carbone, de fabrication 100% française, est tout de même issue de sept années de travaux de recherche, menés par deux enseignants chercheurs de l'Université de Savoie Mont Blanc.
Cette embarcation en carbone, de fabrication 100% française, est tout de même issue de sept années de travaux de recherche, menés par deux enseignants chercheurs de l'Université de Savoie Mont Blanc. (Crédits : David Malacrida)

L'offre de sports de plein air ne cesse de s'enrichir et d'alimenter la soif de découvertes de pratiquants de plus en plus désireux de varier leurs sensations.

Né en Haute-Savoie, le JetCycle est un parfait exemple puisqu'il combine justement le cycle et le foil (soit une aile profilée qui se déplace dans l'eau) avec, comme résultat, l'émergence d'une nouvelle activité nautique : le foil cycling.

L'embarcation en carbone, qui se prête davantage aux eaux calmes pour tirer parti de la glisse et de la vitesse, sera présentée sur les lacs français et suisses cet été, puis l'an prochain sur les lacs du reste de l'arc alpin, en Bavière, en Autriche, en Italie et en Slovénie.

Son principe ? Le pilote, en position semi-couchée, pédale ainsi de manière à enclencher une hélice automatique, propulsant l'embarcation.

Comme les voiliers des courses au grand large, l'embarcation est équipée d'une aile profilée lui permettant de se maintenir une vingtaine de centimètres au-dessus de la surface de l'eau, lui donnant la sensation de voler, en atteignant une vitesse de croisière de 12 à 15 kilomètres à l'heure.

Sept années de recherche valorisée en un produit de loisir

Il aura cependant fallu du temps pour imaginer une telle embarcation :

l'idée du JetCycle est en réalité issue de sept années de travaux de Christophe Desprès et Pascale Balland, deux enseignants chercheurs de l'Université de Savoie Mont Blanc, et de cohortes d'étudiants en génie mécanique et productique qui se sont succédés à l'IUT.

Le projet était ensuite prêt à être transféré, pour être valorisé commercialement.

C'est à ce moment qu'intervient Nicolas Picard, un ancien consultant et dirigeant d'entreprise à la recherche d'une opportunité de monter sa propre affaire. En octobre 2020, il crée l'entreprise JetCycle avec les deux enseignants chercheurs, et fait entrer un investisseur.

L'entreprise basée à Annecy, lancera dès cet été une tournée de démonstration sur les lacs alpins, en vue de préparer la commercialisation prévue en 2022. « Nous voulons recueillir un maximum de retours d'expérience afin de finaliser le développement du produit, et de le commercialiser massivement au printemps 2022 », explique Nicolas Picard, directeur général de JetCycle.

L'entreprise vise en premier lieu les clubs et les bases nautiques, ainsi que les hôtels en bord de lac, qui ont une clientèle d'amateurs de loisirs en plein air, mais aussi de sportifs avancés, qui souhaitent travailler leur endurance et leur cardio.

Une industrialisation désormais imminente

Entre ces deux étapes d' « évangélisation » des usagers potentiels, JetCycle prépare la mise en oeuvre de sa production.

« L'industrialisation est déjà structurée, avec l'écoresponsabilité comme valeur fondamentale », indique Nicolas Picard.

La production 100% française fait notamment appel à Alltech Composite, une PME de l'Allier, pour le carénage de la coque et de la quille, et à la PME bretonne LokeFoil, pour le gouvernail avant et les foils. La mécanique est confiée à des partenaires actifs dans la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Pour financer cette industrialisation, JetCycle s'apprête à ouvrir son capital d'ici la fin de l'année, après avoir déjà investi près de 500.000 euros depuis l'an passé.

Elle prévoit de lever à nouveau jusqu'à un million d'euros et planche déjà sur le développement d'un second produit, face à l'engouement pour les sports et loisirs outdoor, alimenté par la pandémie.

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.