Greentech : Carbios lève 3,6 millions d'euros

La startup Carbios annonce une augmentation de capital surprise de 3,6 millions d'euros. Une opération qui n'est pas du goût des investisseurs. Le titre, côté sur Eurnonext, lâchait 14,9 % ce mercredi en début d'après-midi.

2 mn

(Crédits : DR)

Et si demain le sac plastique était de retour à la caisse des supermarchés ? C'est en tout cas le pari de Carbios, une startup auvergnate spécialisée dans les plastiques biodégradables ou biosourcés. Et pour développer ses ambitions et pour assurer ses lourds investissements, l'entreprise de chimie verte vient d'annoncer une augmentation de capital, via un placement privé accéléré, à hauteur de 3,6 millions d'euros, alors que l'objectif initial était de 3 millions d'euros. Cette opération était réservée aux seuls "investisseurs qualifiés".

Lire aussi : Startup : Carbios teste la fabrication de sacs plastiques biodégradables

Avec ces nouvelles liquidités, Carbios estime être en mesure de faire face à ses engagements financiers jusqu'à la fin du premier semestre 2019, selon un communiqué publié mercredi par l'entreprise. Les sommes levées serviront notamment à lancer un projet de recyclage du plastique PET.

Les nouvelles actions émises dans le cadre de l'augmentation de capital ont été vendues au prix unitaire de 7,75 euros. Par comparaison, le titre avait terminé mardi à 9,33 euros sur Alternext où il est coté. Mais ce mercredi en début d'après-midi, le titre abandonnait 14,6% en Bourse.

L'opération entraînera une dilution d'un peu plus de 10% de l'actionnariat existant. Parallèlement, les deux principaux actionnaires de l'entreprise, Holding Incubatrice Chimie Verte et Truffle Capital, ont cédé pour 0,6 million d'euros de titres (au lieu de 1,0 million annoncé initialement) dans les mêmes conditions financières.

Leurs participations au capital sont ainsi ramenées à, respectivement, 23,82% et 27,62%. Le flottant passe de 40,17% à 48,16%, le solde des actions étant détenu en autocontrôle et par le management.

Le modèle économique de la jeune pousse, installée au Biopôle de Clermont-Limagne repose sur l'industrialisation et la commercialisation de ses produits, enzymes, technologies et bioprocédés via des accords de licences ou la constitution de joint ventures avec des industriels. En ce sens, elle avait nouée un partenariat stratégique avec Limagrain.

(avec AFP)

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.