Affichage  : Prismaflex cale mais reste confiant

Le fabricant de panneaux d'affichage LED et imprimeur numérique grand format a enregistré un léger recul de son chiffre d'affaires au premier semestre. L'activité a été notamment impactée par la réorganisation du groupe aux Etats-Unis et en Chine. Le rebond est attendu dès le second semestre.

4 mn

(Crédits : DR)

Prismaflex a marqué le pas au premier semestre, avec un retrait de 1,5% de son chiffre d'affaires qui s'établit à 23,6 millions d'euros. Le début de l'année du groupe a notamment été impacté par le décalage de plusieurs livraisons de panneaux LED en Allemagne et aux Etats-Unis pour près de 2 millions d'euros.

"Un client allemand est en retard de déploiement sur le terrain, et un client américain a été touché par les ouragans. Il a donc eu beaucoup à faire pour réinstaller les panneaux avant d'en acheter de nouveaux", explique le président de Prismaflex International, Pierre-Henry Bassouls.

Des changements aux Etats-Unis et en Chine

Le semestre a aussi été marqué par de multiples changements au sein du fabricant de mobilier et de panneaux d'affichages dont l'activité est portée par les panneaux LED (41% du chiffre d'affaires) devant le mobilier urbain (25%), les panneaux d'affichage (24%) et les panneaux Trivisions. Prismaflex, qui a réalisé 54 millions d'euros de chiffre d'affaires l'an dernier, a notamment totalement repensé sa présence sur les marchés chinois et américains.

Aux Etats-Unis, le groupe installé à Haute-Rivoire a acquis 50% de la société américaine Anthem Displays LLC basée dans le Colorado (5,8 millions d'euros de C.A), spécialisée dans la technologie LED. Un rapprochement qui vient consolider la présence de Prismaflex, déjà détenteur d'une filiale en Caroline du Nord, sur le très dynamique marché US où il réalise environ 3,5 millions d'euros de chiffre d'affaires par an.

"Le marché LED est plus mature aux Etats-Unis qu'en Europe avec des formats de panneaux plus grands, qui peuvent aller de 20 m2 à 60 m2. Ce rapprochement est intéressant aussi dans le sens où nous proposons du made in USA, ce qui permet d'éviter des taxes importantes", expose le dirigeant.

Pierre-Henry Bassouls estime que Prismaflex International pourrait réaliser "environ 8 millions d'euros aux Etats-Unis d'ici à deux-trois ans".

Un nouveau partenaire chinois

Prismaflex a aussi lancé les grandes manœuvres en Chine, avec un changement de stratégie : le groupe lyonnais a cessé son partenariat, noué il y a trois ans, avec son premier partenaire chinois. Et vient de fonder, avec un nouvel allié, Prismatonic China qui a inauguré une nouvelle usine de modules LED avec une ligne de production entièrement automatisée à Shenzen qui a nécessité plus de 1,3 million d'euros d'investissement.

"Nous entamons la seconde étape de notre déploiement industriel en Chine. Notre ancien partenaire ne souhaitait pas que l'on prenne une participation majoritaire alors que nous réalisions les 2/3 du volume de commandes. Nous avons donc décidé de créer une nouvelle structure, en étant majoritaire cette fois", détaille Pierre-Henry Bassouls.

Grâce à ces nouveaux sites industriels en Chine et aux Etats-Unis, Prismaflex contrôle désormais la production des deux technologies LED utilisées pour les panneaux publicitaires, aussi bien indoor que outdoor.

"Il y a donc eu de nombreux changements au début de l'année, il a fallu intégrer ces opérations et cela a impacté le résultat du premier semestre (le résultat opérationnel courant affiche un déficit de 600 000 euros Ndlr). Mais nous sommes très confiants de la pertinence de notre modèle qui repose sur la digitalisation des panneaux d'affichages."

La société cotée, qui répond actuellement à plusieurs appels d'offres importants (en France, au Maroc, en Amérique Latine...) annonce un second semestre bien orienté avec un carnet de commandes de près de 11 millions d'euros auprès de clients internationaux (Clear Channel, Lamar...).

Une PME lyonnaise rachetée

En pleine conquête à l'international, Prismaflex vient également de boucler une prise de participation de 51% des parts de l'un de ses sous-traitants, FPI Affiches (2,6 millions d'euros de chiffre d'affaires, une trentaine de salariés).

Installée dans les Monts du Lyonnais à 3 kilomètres seulement du siège de Prismaflex, cette PME spécialisée dans la préparation d'affiches petits ou grands formats pour les panneaux déroulants vient compléter son offre.

"Nous avons des liens historiques avec cette entreprise qui réalise auprès de nous environ 20% de son chiffre d'affaires. Alors, quand un des dirigeants a souhaité se retirer, il nous a semblé logique d'entrer au capital de ce fournisseur", rapporte Pierre-Henry Bassouls.

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.