BoostHeat accueille le gazier suisse Holdigaz dans son capital

BoostHeat confirme la commercialisation de ses premières chaudières, économes en énergie, à la fin du premier semestre 2018. L'opérateur gazier suisse Holdigaz qui a acquis 6,6 % du capital sera également le distributeur officiel de la jeune société lyonnaise sur le marché helvétique.

3 mn

boostHeat a reçu le Prix de l’Innovation lors de la Conférence Internationale Derbi 2015.
boostHeat a reçu le Prix de l’Innovation lors de la Conférence Internationale Derbi 2015. (Crédits : DR)

BoostHeat, inventeur d'une chaudière thermodynamique économe en énergie, accueille à son capital le suisse Holdigaz qui a pris 6,6 % des actions. En décembre 2016 la jeune société, sise dans l'agglomération lyonnaise, avait ouvert son tour de table à la même hauteur à Fluxys, un autre opérateur gazier, belge celui-là.

"Les acteurs de la distribution de gaz nous suivent beaucoup car cela leur permet de verdir leur discours. Par ailleurs, Holdigaz sera le distributeur officiel de notre chaudière en Suisse", éclaire un porte-parole de BoosHeat, contacté par Acteurs de l'économie - La Tribune.

Au total l'entreprise, co-fondée en 2011 par Luc Jacquet et Jean-Marc Joffroy*, annonce avoir levé 6,3 millions d'euros de capitaux, au cours des quinze derniers mois. S'ajoutent 7,2 millions d'euros d'avances remboursables et prêts (BpiFrance et Total développement) ainsi que 5,5 millions d'euros de subventions et partenariats. Avec ces 19 millions d'euros de ressources supplémentaires (30 millions collectés depuis le début) BoostHeat a les moyens de poursuivre l'industrialisation de sa chaudière.

Lignes d'assemblage en test chez le constructeur

BoostHeat prévoit de démarrer vers juin prochain la production de ses premières chaudières destinées aux particuliers en France, Belgique, Suisse et Allemagne.

"Le lancement sera progressif jusqu'en 2019", précise le porte-parole de l'entreprise.

Les deux lignes d'assemblage du compresseur et de la chaudière proprement dite sont actuellement en test chez le constructeur. Quant à l'équipe industrielle aujourd'hui composée de 15 personnes, elle doublera de taille d'ici à la fin de l'année. Dix des quinze embauches en cours s'effectuent auprès du personnel de Robert Bosch Diesel conformément au contrat de revitalisation de l'usine de l'équipementier germanique. Le démontage, voire le découpage, des anciennes machines dédiées à la précédente activité (fabrication de composants pour les moteurs diesel) se poursuit.

Lire aussi : Bosch Vénissieux : vote positif pour la reconversion du site avec BoostHEAT

La version collective de la chaudière (d'une puissance pouvant aller jusqu'à 250 Kw) est toujours entre les mains du centre de R&D, situé à Toulouse. Elle devrait être mise sur le marché mi-2019. Selon un accord de partenariat Dalkia s'est engagé à installer un certain nombre d'unités sur les réseaux de chaleur que le groupe exploite.

Label French Fab

BoostHeat dont le plan de marche se déroule comme programmé, à ce stade, souhaite participer à la démarche French Fab, label créé en octobre 2017 par Bruno Le Maire, ministre de l'Economie, afin de promouvoir les savoir-faire industriels français.

"Appartenir à cette communauté c'est bien, surtout dans la strate des startups", s'enthousiasme le porte-parole. "Nos produits de qualité sont fabriqués en France. Et ils sont éco responsables".

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.