Startup : Waoup réoriente ses actions

Le startup studio lyonnais Waoup va créer des pôles thématiques à fort enjeu social dans l'objectif de créer trois entreprises par secteur chaque année. Une stratégie possible grâce à l'arrivée de nouveaux investisseurs dans le capital de la société.

2 mn

(Crédits : Karen Latour / ADE)

Avec une levée de fonds à hauteur de 2,5 millions d'euros, Waoup se dote de nouveaux crédits pour réaxer son activité sur des priorités plus sociales, en lien avec les besoins qu'elle a identifiés depuis sa création en 2014. Cette "boîte qui crée des boîtes" comme le résume son président-cofondateur, Emmanuel Gonon, accueille dans son capital la Banque des Territoires, Mérieux Développement, la Caisse d'Epargne Rhône-Alpes et trois entreprises de taille intermédiaire (Mecelec Composites, Socomore, MGA Technologies).

"Tous nos projets ont une implantation territoriale. Environ 90% de nos activités sont expérimentées en Auvergne-Rhône-Alpes et s'appuient sur les forces vives des territoires. On se place comme un dynamiseur local. Ce sont des actions qui ont notamment séduit la Banque des territoires ou la Caisse d'Epargne. On va axer l'une de nos priorités sur la santé, ce qui a plu à Mérieux Développement. Quant aux ETI, elles se dotent d'une capacité à accéder à des compétences en innovation," détaille Emmanuel Gonon.

Une expertise sectorielle valorisée

La fibre entrepreneuriale et innovatrice de Waoup reste le cœur même de son existence : la société continuera de décoder, identifier les mutations profondes, les ruptures technologiques ou de marchés pour imaginer de nouvelles réponses, construire, créer puis accélérer des business et des équipes. En revanche, son mode de fonctionnement va évoluer.

Waoup va orienter ses pratiques sur trois thèmes majeurs : la santé, l'alimentation, l'énergie/environnement. La création d'un pôle "habitat" est aussi évoquée dans un second temps. Organisés en "business labs" en interne, chaque secteur bénéficiera de son propre budget, plusieurs millions d'euros chacun, et d'équipes spécifiques. La première création structurée d'un pôle sera annoncée dans quelques semaines.

"Par la création de ces trois pôles sectoriels, nous souhaitons matérialiser un savoir-faire, une expertise. Les moyens d'investissement seront donnés à chaque équipe. Nous restons des spécialistes par marché, et non par technologie. Nous gardons un regard global sur les secteurs".

Multiplier le chiffre d'affaires par trois

Depuis sa création en 2014, Waoup a structuré une cinquantaine de projets, dont 10 ont donné lieu à la création de startups, en propre ou pour le compte d'entreprises existantes. Avec ces mutations internes, l'objectif est de créer chaque année trois nouveaux projets par thématique.

"Waoup a réalisé 2 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2018, et ambitionne par ces changements de tripler voire quadrupler ses résultats dans les trois ans à venir," indique Emmanuel Gonon.

Une vingtaine de collaborateurs travaillent actuellement au sein de Waoup en lien avec 200 contributeurs externes. Ils seront rejoints prochainement par une quinzaine d'experts et entrepreneurs recrutés dans le cadre de cette réorganisation.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.