Lyon Parc Auto : un restaurant et une terrasse au parking des Halles

La rénovation du parking des Halles à la Part Dieu interviendra d'ici 2016. Ce sera l'une des opérations phares menées par Lyon Parc Auto. Le principal gestionnaire du stationnement dans la métropole de Lyon affiche de bons résultats pour son dernier exercice avec un chiffre d'affaires en progression et une hausse de la fréquentation. .

2 mn

Le toit du parking des Halles de Lyon sera accessible au public.
Le toit du parking des Halles de Lyon sera accessible au public. (Crédits : Guillaume Perret)

Le parking des Halles à la Part Dieu sera rénové d'ici la fin 2016 a annoncé mardi Lyon Parc Auto (LPA). En plus du nouveau centre de télégestion de la SEM, un restaurant devrait s'implanter au rez-de-chaussée sur la nouvelle esplanade. Le toit de ce parking "en escargot" sera également ouvert au public avec une œuvre d'art.

Réinventer l'usage des parkings

"Il s'agit de réinventer l'usage et l'esthétique des parkings. L'objectif c'est qu'ils deviennent des lieux plus adaptés aux usages contemporains", précise Louis Pelaez, président de Lyon Parc Auto.

LPA estime pour le moment à 1,5 million d'euros l'enveloppe nécessaire à la rénovation. La capacité du stationnement, soit 170 places, ne sera pas affectée par cette réfection. La procédure du choix d'un artiste est en cours, pour intégrer une œuvre d'art au cœur même du parc et de la terrasse

Ces travaux feront partie des nouveaux investissements de la société d'économie mixte qui gère 37 546 places de stationnement de voirie à Lyon, Villeurbanne, Oullins et Écully, ainsi qu'une trentaine de parkings sur la métropole de Lyon (20 820 places). L'an dernier, LPA avait investi 2,2 millions d'euros dans des travaux de rénovation dans les parcs Terreaux, République et gare Part-Dieu notamment.

Chiffre d'affaires en hausse en 2014

Les chiffres de l'exercice 2014 dévoilés mardi montrent un résultat en hausse de 3 millions d'euros par rapport à 2013. Le chiffre d'affaires de LPA a atteint 53 millions d'euros pour un bénéfice de 2,2 millions d'euros.

"Cela s'explique entre autres par une meilleure fréquentation de nos parcs. 182 500 passages supplémentaires ont été comptabilisés l'an dernier dont 150 000 avec la réouverture du parking Saint Jean, fermé pour rénovation", indique Louis Pelaez.

L'interruption des travaux du nouveau parking Saint Antoine a également symbolisé l'exercice. Le chantier a malgré tout pu redémarrer après un accord intervenu avec la copropriété d'un immeuble voisin qui nécessitait un renforcement des fondations.

L'autopartage ne décolle pas

En revanche, le service d'auto partage Citiz LPA (ex Autolib) n'est pas au mieux. Le chiffre d'affaires est en recul de 8 % (900 000 euros) par rapport à 2013. Le nombre d'abonnés a diminué de 10 % (1 006 personnes désormais).

"Nous nous sommes donné trois ans pour atteindre l'équilibre. Si nous n'y arrivons pas, il faudra prendre une décision quant à l'avenir de ce service", souligne Louis Pelaez.

Le 27 juin, LPA va mener une grande opération de communication, place de la République, pour améliorer la notoriété du service.

Enfin, pour les automobilistes le changement sera notable au 1er juillet. La nouvelle loi impose une tarification au quart d'heure. Jusqu'ici LPA appliquait un tarif par tranche de 20 minutes. Garer sa voiture en souterrain coûtera 60 centimes toutes les 15 minutes dans l'hyper centre de Lyon, et 50 centimes dans les autres parcs (NDLR, les tarifs actuels sont de 75 centimes par 20 minutes dans l'hyper centre et 60 centimes ailleurs).

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 24/06/2015 à 16:48
Signaler
Ça aurait été plus sympa de mettre le restau en terrasse sur le toit.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.