Droit de réponse de Caroline Collomb

Madame Caroline Collomb nous communique le droit de réponse suivant, qui fait suite à la publication, le 14 février, de l'article "Caroline Collomb, talon d'Achille de Gérard", l'un des cinq focus composant l'enquête "Gérard Collomb, le combat de trop ?".

2 mn

(Crédits : REA)

Le 14 février, nous publiions une longue enquête sur les nouvelles ambitions métropolitaines et municipales de Gérard Collomb ("Gérard Collomb, le combat de trop ?"), et un focus anglé sur les propres ambitions, la personnalité, la gouvernance de son épouse ("Caroline Collomb, talon d'Achille de Gérard"). La référente LRM du Rhône nous communique le droit de réponse suivant :

« Depuis la démission de mon mari, Gérard Collomb, du gouvernement, je suis la cible d'une campagne d'accusations graves et infondées.

 Je précise que Gérard Collomb a fait le choix de démissionner du gouvernement pour des raisons politiques qui lui appartiennent, notamment suite à l'affaire Benalla.

Je rappelle que depuis sa première élection au poste de maire de Lyon en 2001, j'ai pris soin de ne jamais exercer de mandat électif local et que je n'interviens en rien dans la politique qu'il y mène en tant que maire.

En outre, je précise que le fait que nous ayons fait le choix de conserver notre foyer à Lyon pendant son passage au ministère de l'intérieur était motivé par des raisons familiales.

Pour rappel, j'exerce de mon côté un métier parfaitement indépendant de la politique et n'ai aucunement besoin de m'inscrire dans le sillage du statut de Gérard Collomb pour satisfaire les prétendues ambitions politiques personnelles que l'article me prête et qui ne sont pas les miennes.

Je m'étonne par ailleurs de lire des propos prétendument rapportés et uniquement à charge à mon encontre, contribuant à dresser un portrait particulièrement dégradant de moi.

Il est inacceptable que cet article me prête une personnalité néfaste et des actes menaçants et violents, laissant notamment entendre que je serais susceptible de commettre des actes d'une particulière gravité.

Ainsi, je ne peux admettre que mon éthique et mon intégrité soient remises en cause, sans aucun fondement ni justification, portant ainsi atteinte à mon honneur et à ma considération. »

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 5
à écrit le 25/03/2019 à 19:52
Signaler
Bonsoir à vous Monsieur Madame Ces propos désobligeants sont le fondement de personnes qui vous nuisent dégradent votre popularité votre parcours votre dignité votre honneur. Ils n ont pas lieu d être tenu à votre encontre sans sanctions Atteinte...

le 28/03/2019 à 14:24
Signaler
Télémédecine : Auvergne Rhône Alpes vous soutient avec tout mon soutien.. Marrant ça ! Comment pouvez-vous qualifier de "propos désobligeants...de personnes qui vous nuisent" il s'agit d'information alors on prend et on jette c'est tout. Des propos ...

à écrit le 25/03/2019 à 19:40
Signaler
Serieusement, pourquoi devrait elle répondre forcement à VOTRE demande d'interview ? Toute personne serait elle obligée de répondre à un journaliste lorsqu'elle est serait "convoquée" par le dit journaliste ? Et toute personne qui refuserait de se...

le 28/03/2019 à 14:18
Signaler
La liberté d'expression ça vous parle ? Au lire de votre réponse je vous répond : Il ne faut pas perdre son temps à avancer des arguments de bonne foi face à des gens de mauvaise foi...Bonne journée !

à écrit le 25/03/2019 à 18:22
Signaler
Une femme morganatique. Ligne de défense sans arguments valable… "Depuis la démission de mon mari, Gérard Collomb, du gouvernement, je suis la cible d'une campagne d'accusations graves et infondées." Pourquoi ne pas répondre à la demande d'entretien ...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.