Hôpitaux : Catherine Geindre à la tête des HCL

Les Hospices Civils de Lyon sont dirigés pour la première fois par une femme, Catherine Geindre. Âgée de 61 ans, elle occupait précédemment la fonction de directrice générale aux Hôpitaux de Marseille, où son plan stratégique d'économies avait engendré d'importantes contestations sociales.

3 mn

(Crédits : DR)

Les Hospices Civils de Lyon sont désormais dirigés par une femme, Catherine Geindre. Cette jeune sexagénaire (61 ans), précédemment en poste à l'AP-HM (Assistance Publique- Hôpitaux de Marseille), a pris ses fonctions, quai des Célestins, le 2 mai dernière dans la plus grande discrétion. Issue de la promotion 80/83 de l'EHESP (Ecoles des hautes étude en santé publique), elle retrouve le 2ème CHU de France où elle a commencé sa carrière en 1984. Nommée en 2003 secrétaire générale de l'Institut de cancérologie de la Loire et de Saint-Etienne, elle rejoint en 2008 le CHU de Nice en tant que directrice générale avant d'occuper en 2011 la même fonction au CHU d'Amiens.

Fronde sociale à Marseille

Elle a atterri en avril 2015 à la direction des Hôpitaux de Marseille où le précédent directeur général venait de démissionner dans un contexte de climat social très tendu. En février 2017 Catherine Geindre avait présenté, avec détermination, une nouvelle feuille de route pour redresser les finances du 3e CHU de France, épinglé à deux reprises (2014-2015) par l'Inspection générale des affaires sociales. Fin 2016, l'AP-HM, le plus mal en point des hôpitaux métropolitains, affichait 400 millions d'euros de déficits cumulés et plus d'un milliard d'euros d'encours de dette.

Le nouveau plan stratégique prévoit une réduction des coûts de fonctionnement drastique assorti de suppressions de postes sans plan social. Des mesures ayant suscité de nombreux mécontentements. Son départ s'inscrit dans cette ambiance sociale agitée : La Provence relate plusieurs mouvements du personnel dénonçant les conditions de travail "catastrophiques" et le manque de dialogue de l'équipe de direction, alors que depuis 2016, certains syndicats ne siégeaient plus au sein de différentes instances officielles.

Quel président pour le conseil de surveillance ?

Aux HCL, Catherine Geindre succède à Dominique Deroubaix, parti à la retraite en avril dernier, et laissant une institution dont il a contribué à assainir la situation financière. En 2016, l'établissement enregistrait un déficit d'exploitation réduit à 3,4 millions d'euros, contre 25 millions d'euros initialement prévus. Devant les cadres des hôpitaux lyonnais, la nouvelle responsable a précisé qu'elle inscrirait son action dans la continuité des projets engagés par son prédécesseur.

Lire aussi : Hospices civils de Lyon : la paix sociale au prix de l'immobilier

Les représentants du personnel feront plus ample connaissance avec la nouvelle directrice générale, lors du CHSCT(comité d'hygiène, des conditions de travail) convoqué le 13 juin prochain. Six jours plus tard, le 19 juin, se réunira le conseil de surveillance que Gérard Collomb présidait en sa qualité de maire, mandat qu'il va abandonner. Qui remplacera l'actuel ministre de l'Intérieur ? Georges Kénépian, premier adjoint à la ville de Lyon, et par ailleurs chirurgien à l'hôpital Saint-Luc ?

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.