ElsaLys acquiert un médicament auprès de Jazz Pharmaceuticals

La jeune biotech, née d'un essaimage de Transgène et spécialisée dans les anticorps thérapeutiques, a besoin de lever 25 millions d'euros pour les quatre années à venir. L'anticorps acquis auprès de Jazz Pharmaceuticals a franchi, avec succès, l'étape des essais cliniques de phase III chez l'homme et l'enfant.

2 mn

(Crédits : DR)

Pour lire cet article en accès libre, profitez de notre offre d'essai d'un mois gratuit http://bit.ly/ActeursFullAccess.

ElsaLys Biotech annonce être devenu propriétaire des droits de l'anticorps Leukotac, "porteur de nouveaux bénéfices dans la maladie du greffe contre l'hôte, principale complication de la greffe de moelle osseuse", précise l'entreprise. L'acquisition a été effectuée auprès de Jazz Pharmaceuticals, une société américaine cotée au Nasdaq qui se concentre sur d'autres priorités.

"La réaction du greffon contre l'hôte est bien traité par les corticoïdes en première indication. Mais vite intervient un phénomène de résistance", indique auprès d'Acteurs de l'économie - La Tribune, Christine Guillen, dg de ElsaLys.

"6000 patients sont concernés en Europe et aux Etats-Unis par cette maladie orpheline. Mais la greffe de moelle osseuse est de mieux en mieux maîtrisée et le nombre croit. La Chine et l'Inde en pratiquent maintenant".

 Dépôt d'AMM au 3ème trimestre 2019

Le Leukotac a été administré chez près de 1200 enfants et adultes. Il a franchi l'étape des essais cliniques de stade III chez l'homme. Et ses résultats sont jugés "très prometteurs en termes d'efficacité et de tolérance", précise-t-on.

"Nous allons redemander l'ouverture d'ATU (Autorisation temporaire d'utilisation) pour la France entre le deuxième et troisième trimestres 2018".

Le dépôt d'AMM (Autorisation de mise sur le marché) est envisagé au troisième trimestre 2019 en France pour une délivrance attendue au troisième trimestre 2020. Les démarches seront alors engagées auprès de la FDA américaine

Accinov

ElsaLys Biotech possède dans son pipeline trois autres produits plus en amont : anticorps thérapeutiques ciblant les tumeurs solides et hématologiques et leur micro-environnement immunitaires. La jeune pousse, née en 2013, est issue d'un essaimage de l'équipe du département anticorps de Transgène (groupe Institut Mérieux) lors de son recentrage sur l'immunothérapie active (vecteurs viraux). Après trois années d'incubation chez Transgène à Strasbourg la société a rejoint Lyon où elle est logée chez Accinov, la plateforme mutualisée d'innovation de Lyonbiopôle.

Levée de fonds

ElsaLys Biotech, qui compte 14 collaborateurs, a collecté à ce stade 7,5 millions d'euros auprès d'investisseurs privés (Sofimac Partners, Transgène, l'Institut Mérieux Europe et Crédit Agricole Création). Et elle a obtenu 2,5 millions de financements publics (FUI, Eurostar..).

"Nous avons en réserve l'argent nécessaire pour aller jusqu'à la prochaine augmentation de capital", indique Christine Guillen. "Pour les quatre ans à venir nos besoins sont estimés à 25 millions d'euros, somme à lever en une ou deux fois".

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.