Pourquoi Bpifrance et New Nomads font chambre commune

La startup lyonnaise New Nomads a annoncé l'entrée au capital de la banque publique d'investissement Bpifrance. Après le "Slo Living Hostel" à Lyon, l'entreprise souhaite ouvrir quatre autres établissements d'ici à 2019, pour un chiffre d'affaires de quatre à cinq millions d'euros. De quoi poursuivre la révolution du secteur hôtelier/tourisme.

3 mn

(Crédits : Slo living hostel)

New Nomads est une startup qui a fait la promesse de révolutionner le marché de l'auberge de jeunesse. Elle a déjà affiché ses ambitions et sa philosophie : le tourisme "lent", permettant de rencontrer la population locale, dans un cadre d'hébergement design et innovant. Son premier établissement, le "Slo Living Hostel", basé à Lyon, a déjà remporté de nombreuses récompenses.

Fort de ce premier succès et d'un business model éprouvé (400 000 euros de chiffre d'affaires), l'enseigne souhaite accélérer son développement. Elle a ainsi annoncé, ce mercredi, l'entrée au capital de Bpifrance. Le montant n'a pas été révélé, mais en 2014, l'entreprise annonçait vouloir levé entre 500 000 et un million d'euros.

Mais, alors que la jeune pousse s'inscrit sur un segment en pleine mutation et porteur pour les innovations, pourquoi n'a-t-elle pas fait appel à des investisseurs privés ?

"Différentes typologies d'investisseurs se sont présentées à nous. BPI nous a semblé être un choix judicieux, notamment parce que nous cherchions un engagement minoritaire stratégique", raconte Julien Routil, l'un des trois cofondateurs.

Accompagner le développement

En effet, l'entreprise, au-delà d'un cash récolté, souhaitait un partenaire "de confiance" qui puisse l'accompagner dans son développement, sans que cet acteur n'intervienne "au quotidien".

BPI s'inscrit dans cette philosophie et dans le cœur d'activité de New Nomads. La banque publique a en effet lancé, fin 2015, un fonds d'investissement destiné au tourisme, dont l'objectif "est de financer aux différents stades de développement le tourisme de demain", rappelle le financeur public. Ce fonds est doté de 100 millions d'euros. Les tickets varient de 500 000 euros à 5 millions d'euros.

Avec cet apport, l'entreprise va se "structurer en interne", notamment en embauchant l'un des trois cofondateurs, portant à huit salariés le chiffre de ses effectifs (l'entreprise sous-traite les tâches ménagères et autres prestations).

De 4 à 5 millions de chiffre d'affaires d'ici à 2019

Mais cet argent va surtout permettre à New Nomads de poursuivre son développement, avec l'objectif de 500 lits à horizon 2019, pour un chiffre d'affaires de 4 à 5 millions d'euros.

Deux projets sont déjà actés : l'ouverture d'une nouvelle structure d'hébergement, à Lyon, prévue pour mi-2016 (120 lits), au "coeur de la presqu'île (Lyon 2e, NDRL)", ainsi qu'un établissement à Paris, dans le 20e arrondissement (140 lits).

Deux autres ouvertures sont planifiées pour atteindre l'objectif. Les localisations ne sont pas encore communiquées, mais une chose est sûre : elles devraient être localisées dans des "villes secondaires, où le potentiel et la demande touristique sont fortes", souligne Julien Routil. Alors, Marseille, Bordeaux, Toulouse ?

Ces nouveaux établissements ne seront pas conçus sur "le même modèle que le Slo Living Hostel" mais garderont une jauge "raisonnable pour ne pas perdre l'expérience client" :

"Nous nous devons de créer un nouveau concept à chaque établissement. Notre clientèle souhaite trouver des lieux uniques, souhaitant se détacher des chaînes d'hôtels classiques et unifiés. Cependant, nous pouvons unifier nos lieux divers sous une même bannière et gage de qualité, un "label" New Nomads", explique le cofondateur.

De quoi être armé pour négocier au mieux une prochaine levée de fonds, d'ici 2 à 3 ans, et pourquoi pas s'attaquer au marché européen.

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.