IT Partners mise sur la croissance externe pour renforcer ses compétences

L'entreprise de services du numérique IT Partners vient d'acquérir deux TPE lyonnaises pour conforter ses positions sur le marché de l'infogérance et celui, prometteur, de l'assistance à maîtrise d'ouvrage.
(Crédits : Reuters/Kil Hong-Ji)

IT Partners (4 millions d'euros de chiffre d'affaires, 40 collaborateurs) prend une nouvelle dimension. La PME, spécialisée dans l'infogérance (gestion des taches informatiques d'une entreprise par un prestataire extérieur), la téléphonie IP et l'assistance à maîtrise d'ouvrage (gestion de projets informatique, digitalisation, conseils pour la mise en œuvre de la RGPD) vient de racheter deux TPE basées à Vénissieux, Scapelan et Digituse, pour une valeur globale de 1,4 millions d'euros.

Avec ces deux entités, la PME passe la barre des 50 salariés grâce à l'intégration des salariés de ces deux entités au sein de ses équipes actuelles, basées à Lyon-Vaise.

Croissances complémentaires

"Cette croissance externe vient compléter notre croissance organique de 8 à 10% par an. C'est une étape supplémentaire pour accroître nos compétences et nos ressources", explique Abdénour Aïnseba, président-fondateur d'IT Partners.

Avec ce projet, l'entrepreneur entend donc conforter ses positions sur l'infogérance (le métier de Scapelan) mais surtout développer davantage celui de la maîtrise d'ouvrage et la gestion de projets (celui de Digituse).

"La digitalisation des entreprises nous a ouvert de nouveaux marchés, nos TPE/PME clients ont besoin d'aller de plus en plus loin", analyse le dirigeant.

Si elle est basée à Lyon, IT Partners intervient également dans l'est depuis son agence de Nancy (5 collaborateurs) et en région parisienne depuis son agence éponyme (installation de l'équipe en cours).

"Nous avons le projet de doubler notre équipe sur Nancy. Ensuite, nous doperons l'équipe parisienne. Cela se fera sûrement également par croissance externe, nous avons quelques cibles", indique Abdénour Aïnseba.

Un marché du recrutement tendu

Ce rachat est l'occasion pour la PME de renforcer ses ressources en intégrant ces profils très recherchés sur le marché de l'emploi.

"C'est un métier de passionnés. Les ressources sont insuffisantes, car il n'y a pas assez de gens formés", estime-t-il.

Le dirigeant compte sur son modèle de gestion atypique, basé sur la bienveillance et la responsabilité, pour réussir l'intégration de ces nouveaux collaborateurs et les fidéliser.

Un modèle qui a fait ses preuves : en deux ans, il indique avoir réussi à faire chuter le turn-over de 25 à 5%.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.