Banque Populaire Auvergne Rhône Alpes : un premier exercice qui assoit la fusion

 |  | 620 mots
Lecture 3 min.
(Crédits : Reuters)
Un peu plus d'un an après la fusion qui a entériné le regroupement des Banques Populaires des Alpes, Loire et Lyonnais et du Massif Central, le groupe BPAURA a dévoilé ce matin des chiffres encourageants pour son premier exercice.

"Des résultats assez bons dans un contexte de fusion". C'est en ces mots que Daniel Karyotis, directeur général de la Banque Populaire Auvergne Rhône Alpes (BPAURA), a qualifié les résultats du groupe pour son premier exercice.

Car avec un résultat net (hors frais de fusion) de 100 millions d'euros (-3,3%), et un PNB de 691 millions d'euros (en léger recul de 1,3% par rapport à l'an dernier), BPAURA a toutefois pu compter sur des indicateurs dans le vert, tels que l'augmentation de ses stocks de crédit de 7% à 25,2 milliards d'euros, ainsi que la conquête de 60 000 nouveaux clients - dont 1/5e de clients professionnels, l'un des axes de diversification de la nouvelle entité.

En 2017, le réseau a ainsi distribué 6,5 milliards d'euros de nouveaux crédits (soit une hausse de 11%), notamment au sein des secteurs de l'habitat (+10%) et des crédits d'équipement aux entreprises et professionnels (+14%).

"Malgré la fusion, nous souhaitions que les ventes continuent : c'est ce qui s'est passé. Et malgré la fusion informatique qui s'est également déroulée fin 2017, nous avons continué à affirmer notre rôle majeur de banquier financeur de l'économie régionale", estime le directeur général.

Il attribue toutefois le léger recul de son résultat net au contexte actuel de la banque de détail qui demeure tendu, sur un marché où les taux d'intérêts bas profitent aux acheteurs, mais affectent en même temps les marges des établissements bancaires.

"On constate des baisses dans pratiquement toutes les banques de détail en 2017 alors que nous avons su rester presque stables", souligne Daniel Karyotis.

Malgré des charges exceptionnelles supportées en raison du contexte de fusion, BPAURA dispose d'un "socle de résultats financiers" qui devraient lui permettre d'enregistrer "une amélioration mécanique en 2018".

Cap sur les entrepreneurs

Avec 3 600 collaborateurs répartis sur 339 agences, le nouveau réseau s'est doté d'un nouveau plan stratégique pour 2020, afin de se recentrer notamment sur la clientèle des entreprises.

"La priorité de BPAURA est de devenir la banque des entreprises et des entrepreneurs au cours des trois prochaines années", souligne le directeur général.

Lire aussi : Banque Populaire Auvergne Rhône Alpes déroule son premier plan stratégique

Le groupe a donc identifié les filières sur lesquelles il entend renforcer sa présence, telles que le marché des professionnels, et notamment les artisans, commerçants ainsi que la gestion privée, mais aussi le segment de la montagne. "Nous avons déjà revu notre organisation afin de séparer le retail des marchés corporate afin de nous donner les moyens d'avoir la même intensité sur les deux".

BPAURA va miser notamment sur sa nouvelle structuration, composée de six directions commerciales régionales, pour offrir de la proximité et des services sur-mesure à ses clients.

L'arrivée récente d'un nouveau président issu du réseau de la Banque Populaire des Alpes, Lionel Baud, pour un mandat de six ans, permettra également d'assurer une forme de continuité ainsi que de représentativité des territoires, puisqu'il succède à l'ancien président de la Banque Populaire du Massif Central, Dominique Martinie.

Avec des objectifs précis : faire grimper les encours de crédits de 25 milliards d'euros actuellement à 30 milliards d'ici 2020, tout en améliorant en parallèle le coefficient d'exploitation en passant sous la barre des 65% sur la même période, "ce qui va de pair avec une augmentation des fonds propres de la banque et une amélioration du résultat net".

"L'année 2018 sera encore une année de construction avant la mise en place effective de ces nouvelles filières et une accélération", affirme Daniel Karyotis.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :