Soitec toujours dans le rouge

Le chiffre d'affaires total de Soitec, producteur isérois de matériaux semi-conducteurs de hautes performances a reculé de 9,8 % selon les chiffres publiés lundi par l'entreprise.

1 mn

(Crédits : DR)

Le CA de Soitec, spécialiste des matériaux semi-conducteurs pour l'électronique, l'éclairage et le solaire a atteint 222,9 millions d'euros pour l'exercice 2014-2015, soit une baisse de 9,8 %, contre 6 % lors de l'exercice précédent. Le 4e trimestre a été marqué par une forte baisse des ventes de 44 % soit 68,9 millions d'euros contre 123.1 millions d'euros à la même période. La division solaire impacte encore fortement les résultats annuels, avec une activité en recul de 45 % sur l'année.

Recentrage sur l'électronique

La perte opérationnelle courante non auditée est estimée par le groupe à 52,4 millions d'euros au second semestre 2014-2015, contre une perte de 74,4 millions d'euros au premier semestre.

Soitec a confirmé son recentrage initié en janvier dernier sur son cœur de métier : l'électronique. Ce secteur enregistre un CA sur le dernier trimestre de 63,8 millions d'euros au quatrième trimestre 2014-2015, soit une hausse de 42 % sur l'année.

Vers une cession de l'activité solaire

Dans le même temps, l'effectif de la division « Énergie solaire » a été ramené à 272 personnes à fin mars 2015 (contre 385 à fin décembre 2014). Par ailleurs, Soitec a confié à une banque d'investissement le mandat de cession des actifs de sa division solaire.

Pour le premier trimestre de l'exercice 2015-2016, Soitec prévoit que les ventes de plaques de son activité « Électronique » devraient s'établir à environ 60 millions de dollars. Soitec basé à Bernin en Isère possède près de 3 600 brevets.

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.