La région AuRA, "laboratoire de l’électromobilité" pour Vinci Autoroutes

En Auvergne Rhône-Alpes, la direction régionale de Vinci Autoroutes se positionne comme "la" zone de test des nouvelles mobilités à l'échelle nationale. Dernier essai en date : un fourgon électrique Renault, équipé d’une remorque visant à accroître son autonomie. Actuellement en phase de tests, cette solution constitue un pas de plus vers l’objectif que s’est fixé Vinci, de réduire de 50 % ses émissions de CO2 d’ici 2030.

4 mn

Ce fourgon électrique Renault, équipé d'une remorque de recharge, conçue par la startup EP-TEnder en vue de prolonger son autonomie, est actuellement expérimenté sur les autoroutes régionales.
Ce fourgon électrique Renault, équipé d'une remorque de recharge, conçue par la startup EP-TEnder en vue de prolonger son autonomie, est actuellement expérimenté sur les autoroutes régionales. (Crédits : DR Vinci Autoroutes)

Sur la centaine de véhicules que compte la flotte Vinci en Auvergne Rhône-Alpes, "les fourgons ne représentent que 15 % de la flotte, mais ils sont responsables de 50 % des émissions de CO2", annonce Jérôme Pissonnier, directeur d'exploitation adjoint et directeur régional.

D'où la volonté de mener des expérimentations avec des véhicules moins polluants. "Il fallait absolument trouver une solution", soutient le directeur régional. Un premier fourgon au biogaz a ainsi intégré la flotte régionale en septembre 2020. Depuis avril, un Renault Master ZE équipé d'une remorque de recharge électrique autonome conçu par la startup francilienne EP-Tender ainsi qu'un fourgon Fiat Ducato électrique sont en cours d'essai.

"En 2018, après les accords de Paris, l'objectif national de réduction de 40 % des émissions de CO2 d'ici 2030 a été fixé. A Vinci, nous nous sommes dits qu'il fallait agir sur les autoroutes, car elles participent à 20 % des émissions de CO2 dans les transports et 6 % du total en France", rappelle Jérôme Pissonnier.

Avec la nécessité de "donner l'exemple", Vinci s'est fixé l'objectif d'une réduction de 50 % des émissions de CO2 d'ici 2030.

La délégation régionale de Vinci en Auvergne Rhône-Alpes compte environ 400 salariés. Elle s'étend de Clermont-Ferrand aux portes du Vaucluse, soit environ 350 kilomètres. Cette zone est divisée en deux districts : A89/A72, entre Clermont-Ferrand et Lyon, et A46/A7, dans la vallée du Rhône.

La délégation régionale mise sur l'électrique

Ce n'est pas un hasard si ce test a lieu en AuRA: "Nous sommes le terrain de jeu de tout Vinci Autoroutes !". Jérôme Pissonnier ne cache pas sa satisfaction et son engouement à tester des véhicules professionnels plus écologiques sur les autoroutes de la région. Si l'expérimentation fonctionne, elle sera déployée dans d'autres délégation régionales.

"Depuis dix ans, la délégation régionale de Vinci s'est équipé de véhicules légers de type Kangoo en électrique. [...] Et notre région a développé beaucoup d'avancées avec les véhicules et les bornes biogaz et hydrogène", avance Jérôme Pissonnier. Actuellement, un tiers de sa flotte de véhicules légers fonctionne à l'énergie électrique.

Mais les efforts ont vraiment été intensifiés en 2018, après les accords de Paris. Selon un communiqué de Vinci, "la direction régionale Auvergne Rhône-Alpes est, depuis 2018, le laboratoire de l'électromobilité pour l'ensemble de Vinci Autoroutes. Première direction à avoir intégré des Renault Zoé comme véhicules de service, dès janvier 2019."

Pourquoi la région est-elle moteur en la matière ? "Il y a la situation, la région industrielle compte beaucoup d'entreprises dans le domaine et aussi le salon Solutrans qui se tient à Lyon, donne l'occasion de rencontrer les constructeurs. On a de la chance d'avoir tout sur place", explique Jérôme Pissonnier.

Trouver la bonne offre

Même si tout est sur place, les constructeurs n'ont pas toujours une offre adéquate en matière d'électromobilité. "Il y a beaucoup d'annonces des constructeurs. Si on attend que des solutions s'offrent à nous, nous n'atteindrons pas notre objectif. Il faut faire plusieurs essais."

L'expérimentation avec le fourgon Renault et la remorque de recharge est ainsi "le fruit d'un partenariat entre Vinci Autoroutes, Renault PVI et la startup EP-Tender." Ce test va ainsi permettre d'évaluer la performance de ces véhicules auprès des équipes d'intervention et de patrouille de Vinci.

"La vraie difficulté avec le fourgon, c'est de trouver un engin qui est aussi compatible avec les besoins des collaborateurs et qui sache allier charge, puissance et autonomie", détaille Jérôme Pissonnier.

Les équipes ont d'ailleurs commencé à le tester dans plusieurs conditions : de jour, de nuit avec les phares et le chauffage allumés, en journée calme, avec du vent, en plaine, en vallon, etc. Les grandes flèches lumineuses fixées aux fourgons de nuit n'ont toutefois pas pu être essayées, car il y a un risque de prise de vent qui pourrait éventuellement endommager le véhicule de prêt.

"Le fourgon de base a une faible capacité avec une batterie à 33kWh, l'EP-Tender en fait 36 kWh. On a 200 kilomètres d'autonomie quand on cumule les deux, ce qui convient à la tournée qui fait 160 kilomètres", avance le directeur régional.

L'électromobilité est un test important parce que les fourgons au biogaz ne peuvent pas faire le plein partout. Vinci a déjà investi dans un point de distribution privatif de gaz, mais le sud de la délégation n'en n'est pas équipé.

Est-ce que cette expérimentation électrique avec EP-Tender va toutefois être pérennisée ? Impossible à dire pour le moment, tout comme le montant de ces expérimentations, qui demeurent à ce stade confidentielles. Toutes les solutions sont explorées : "A chaque fois, on teste et on a beaucoup de contact avec les constructeurs. [...] Mais on ne s'engage jamais à acheter un véhicule, car on ne sait jamais s'il convient ou pas à nos collaborateurs."

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.