Lyon-Turin : l'UE annonce un investissement de 813 millions d'euros

La Commission européenne a annoncé ce lundi une subvention d'un montant de 813 millions d'euros pour le financement du projet de liaison ferroviaire Lyon-Turin.

2 mn

(Crédits : DR)

Ce lundi 29 juin, la Commission européenne a annoncé que la France allait recevoir 1,76 milliard de fonds pour les infrastructures de transport dans le cadre du Mécanisme pour l'interconnexion en Europe pour la période 2016-2020. Parmi les 25 projets éligibles figure notamment le Lyon-Turin.

Le projet de liaison ferroviaire Lyon-Turin devrait ainsi recevoir un financement à hauteur de 813,8 millions d'euros pour la réalisation du tunnel de base de l'infrastructure.

Dans un communiqué de presse, Jean-Jack Queyranne, président de la région Rhône-Alpes a estimé que Jean-Claude Juncker, président de la Commission européenne, " a envoyé un signal fort en faveur des grands projets européens de report modal, au premier rang desquels figure la réalisation de la section transfrontalière de la nouvelle liaison ferroviaire Lyon Turin."

Notre dossier complet à relire >> Où va le Lyon-Turin ?

De son côté, Karima Delli, députée européenne EELV et coordinatrice de la Commission Transports dénonce la gabegie financière et l'incohérence de ce choix :

"Outre le déni démocratique dont fait preuve la Commission en écartant le Parlement européen de cette décision, la réaction du gouvernement français semble plus que prématurée. Ainsi, Matignon s'est réjoui de voir le Lyon-Turin et le Canal Seine Nord récolter respectivement 813 et 979 millions d'euros, soit 2/3 de totalité de la manne financière européenne pour cette période."

Estimé à 26 milliards d'euros, le coût du projet n'est pas encore certifié, ni les pistes de financement définies. Un rapport parlementaire rédigé sur cette question par le député Michel Destot et le sénateur Michel Bouvard (UMP) devait être remis au Premier ministre en début de semaine. Il a été ajourné en raison de l'attentat de vendredi dernier, expliquait Michel Destot.

La députée européenne Karima Delli met également en doute le montage du financement :

"Par ailleurs, il est nécessaire de rappeler que le coût total du projet est aujourd'hui estimé à 26 milliards d'euros, poursuit Karima Delli. Aussi, la somme annoncée semble bien loin du compte et n'assure en rien la réalisation du projet, à moins de mettre en danger nos finances publiques durant des décennies.

A relire >> Hollande devrait affirmer l'engagement financier de la France

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.