La mobilité augmentée facilite la vie en ville

La ville d’aujourd’hui porte en germe les modes de déplacement urbain de demain. Les outils numériques et applications permettent d'organiser les déplacements. Avec pour objectif de réduire les émissions de CO².

3 mn

Les voitures du service Bluely peuvent être réservées par smartphone.
Les voitures du service Bluely peuvent être réservées par smartphone. (Crédits : Droits réservés)

Afin de réduire les délais d'attente, les déplacements dans la ville de demain seront conditionnés par le recours à des solutions informatiques favorisant l'accès aux données nous permettant d'adapter nos déplacements en fonction de critères donnés. Des applications mobiles permettent déjà de savoir l'heure de passage d'un bus. D'autres proposent de connaître instantanément les itinéraires les plus performants, favorisant l'intermodalité, en associant plusieurs modes de transports. Par exemple, l'emprunt d'un vélo à un réseau de vélos en partage, la réservation d'une place dans un train ou la location d'un véhicule partagé...

Instaurer des "bouquets de services de mobilité"

Système d'information trafic en temps réel, le site internet Onlymoov', développé par le Grand Lyon, propose des cartographies livrant des informations en temps réel. L'utilisateur est informé de la densité du trafic grâce à une colorisation des axes. De même, il accède à la géolocalisation des événements perturbants (bouchon, grève des transports, accident de circulation, manifestation sportive...). Il peut par ailleurs consulter les disponibilités de stationnement dans les parkings ou bien encore les itinéraires cyclables. L'utilisateur peut enfin recevoir des SMS, l'informant par exemple de l'état du trafic.

Pour Bruno Faivre d'Arcier, l'avenir de nos déplacements passe enfin par l'instauration progressive de « bouquets de services de mobilité ». « Ainsi, pour la souscription d'un abonnement de transports en commun, l'usager aura également accès par exemple à des heures de location de voiture électrique et à des heures de stationnement en ville. » Ces bouquets sont déjà une réalité à Lyon. En effet, l'abonnement à Autolib' donne également droit à une tarification préférentielle pour louer un vélo Vélo'v (première heure gratuite) et jusqu'à 30 % de réduction chez certains loueurs de véhicules.

Protection de l'environnement

L'adoption de nouveaux comportements se pose également en termes de durabilité, afin de limiter les consommations d'énergie et prendre mieux en compte la protection de l'environnement. « Il s'agit de relever les défis environnementaux qui s'imposent à nous, à commencer par la réduction des émissions des gaz à effet de serre (GES), explique Bruno Faivre d'Arcier. La France s'est engagée à en diviser par quatre le rejet dans l'atmosphère d'ici à 2050. Trois pistes s'ouvrent devant nous pour nous permettre de sortir du système actuel, totalement dépendant du pétrole : développer les réseaux de transports en commun, réduire l'usage de la voiture autosoliste et encourager les modes doux, vélo et marche en tête. »

Amorcé depuis le milieu des années 2000, le recours aux modes de déplacement doux devrait demain se confirmer dans les cœurs de ville. Ils concourent eux aussi à l'abandon progressif des modes autosolistes de déplacement. Quant à l'adoption définitive de stratégies multimodales de mobilité, elle dépend de leur optimisation en termes de temps et de coût. À ce double critère s'ajoute aujourd'hui celui de la durabilité de nos déplacements. Un impératif dans la ville de demain.

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.