Saison estivale : les (très) bons chiffres de Gîtes de France en Auvergne Rhône-Alpes

Créé en 1955, le label de qualité des hébergements chez l’habitant Gîtes de France pourrait bien connaître depuis la pandémie une seconde jeunesse. Pour le second été consécutif, ses hébergements particulièrement bien représentés en Auvergne Rhône-Alpes, ont à nouveau connu une forte progression. Avec, dans leur main, des atouts indéniables en temps de crise sanitaire, sur lesquels ils comptent bien s'appuyer pour reprendre du terrain, face à la concurrence des plateformes en ligne.

6 mn

Depuis le mois de juin, les hébergements Gîtes de France situés en Auvergne Rhône-Alpes ont à nouveau connu une forte progression de la demande sur le terrain des réservations, notamment en Savoie, Haute-Savoie et Ardèche, et plus largement dans les départements de l'ex-Auvergne. Même chose du côté du nombre de porteurs de projets candidats au label, qui grimpe.
Depuis le mois de juin, les hébergements Gîtes de France situés en Auvergne Rhône-Alpes ont à nouveau connu une forte progression de la demande sur le terrain des réservations, notamment en Savoie, Haute-Savoie et Ardèche, et plus largement dans les départements de l'ex-Auvergne. Même chose du côté du nombre de porteurs de projets candidats au label, qui grimpe. (Crédits : DR)

L'été 2020 avait déjà été, contre toute attente, exceptionnel pour le réseau Gîtes de France. Et cette nouvelle saison estivale 2021, placée sous le signe du tourisme « local » au sein de l'Hexagone, semble l'être tout autant. C'est également le cas en région Auvergne Rhône-Alpes, qui se pose elle-même comme l'une des principaux « hubs » du réseau d'hébergements chez l'habitant à l'échelle nationale, avec près de 7.500 hébergements référencés à l'échelle de ses 12 départements, dont 90% se situent en dehors des grandes villes, à la campagne ou la montagne.

Et depuis le mois de juin, les hébergements Gîtes de France situés en AURA ont connu des progressions exceptionnelles, en comparaison des années précédentes. Avec notamment des taux d'occupations qui ont atteint, à l'échelle régionale, 47 % en juin, 79 % juillet, jusqu'à 84 % en août, tandis que le mois de septembre affichait déjà, à date, 30% de taux d'occupation.

« Ces chiffres sont records car ils constituent, par rapport à ce que l'on connaissait, avant cette crise, une progression de +7 points en juin, de +16 points en juillet, +10 points en août, ou encore de +6 points en septembre, par rapport aux mêmes mois de l'année 2019 », affiche la présidente du réseau national de Gîtes de France, Solange Escure.

Un retour à l'équilibre, voire des progressions attendues

De quoi revendiquer une « très belle saison estivale » pour Auvergne Rhône-Alpes, malgré un début d'année « plus compliqué » pour certains territoires, qui ont été particulièrement marqués par la fermeture des remontées mécaniques en montagne, à l'image des Deux Savoie ou encore de l'Isère par exemple.

« L'été 2021 a cependant été un peu différent de l'an dernier, car cette année, les vacanciers ont pu davantage anticiper et prendre leurs réservations dès le mois de mai, contre fin juin pour l'année précédente », note Solange Escure.

Résultat ? « Les bons scores enregistrés de juin à septembre devrait permettre à nos hébergeurs d'être au moins à l'équilibre, pour les départements qui ont été le plus impactés par la saison d'hiver, tandis que les autres devraient enregistrer une belle progression », affirme-t-elle.

D'autant plus que ce mode d'hébergement n'aura pas pâti de l'absence des touristes étrangers, qui  ne représentaient que 15 % de ses réservations à l'année.

La Savoie, la Haute-Savoie et l'Ardèche dans le top 3

Avec parmi les tendances de la saison estivale 2021, des taux d'occupations particulièrement importants dans les départements de l'ex-Auvergne, « qui devient une destination très demandée cette année. Ce sont même sur les quatre départements auvergnats où l'évolution du taux de fréquentation est la plus importante », observe la présidente de Gîtes de France.

Tandis qu'en volume, le top 3 des destinations les plus réservées à l'échelle régionale comprend La Savoie, la Haute-Savoie et l'Ardèche, suivis ensuite du Cantal.

L'été 2021 aura également été marqué par d'autres évolutions, et notamment par une augmentation de la part de séjours plus longs (3 à 4 semaines), même si la durée moyenne demeure d'une semaine, et par un rajeunissement global la clientèle, observé déjà l'an dernier. « Beaucoup de jeunes ont découvert notre marque cette année, même si notre cœur de cible reste les familles », ajoute Solange Escure.

Et ce, en raison des réservations digitales, qui ont à nouveau bondi cette année.

A tel point que plus de 60 % des prises de contacts se font aujourd'hui en ligne. « Pour autant, nous avons également connu une très forte augmentation du nombre d'appels cette année, car les vacanciers avaient également besoin de réassurance, au regard des conditions sanitaires. Et c'est justement ce qu'un réseau aux valeurs fortes comme Gîtes de France peut véhiculer », estime Solange Escure.

Des valeurs fortes "intemporelles" et des innovations

Car face à la concurrence des plateformes de réservation en ligne, et notamment de son principal compétiteur Airbnb, qui part désormais à la conquête des campagnes, le réseau Gîtes de France, créé en 1955, s'appuie sur des valeurs fortes, et notamment sur l'accueil et les conseils personnalisés de ses hôtes, pour faire la différence. Mais aussi sur quelques innovations.

 « Je crois que le sérieux de notre démarche et la qualité de nos hébergements correspondent aux attentes des vacanciers et à une nouvelle forme de slow tourisme, avec des propriétaires qui sont là pour faire découvrir la région et assurer un contact privilégié », défend en premier lieu la présidente de Gîtes de France.

Selon elle, ce sont d'abord les attentes de la clientèle qui ont évolué depuis cette crise sanitaire, et pas nécessairement le cœur du positionnement de son réseau. « Nous défendons toujours les mêmes valeurs, et nous nous adaptons depuis 70 ans à la demande des vacanciers, en étant les premiers par exemple avoir créé des éco-gîtes », glisse-t-elle/

Sans compter que depuis quelques mois, d'autres nouveautés font leur entrée au sein des hébergements labellisés, comme les bornes et points de recharge pour les véhicules électriques, « de plus en plus demandés » selon Solange Escure. Sans oublier bien entendu une connexion haut débit ou encore des aménagements tels que des piscines privatives, très recherchées eux aussi cette année.

Un parc qui s'élargit plus vite que prévu

L'ensemble de ces facteurs permet au label d'hébergements chez l'habitant de voir venir la suite avec davantage de confiance : voire même d'envisager, à demi-mots, une progression de son chiffre d'affaires réalisé en période estivale, et qui représentait jusqu'ici entre 50 à 60% du volume annuel.

D'ailleurs, la présidente de Gîtes de France affirme déjà faire face à une vague de nouveaux candidats au Label, à l'échelle nationale mais aussi régionale.

« Cette crise a également généré une forte augmentation du nombre de porteurs de projets, qui nous ont contacté pour adhérer au cours du premier semestre 2021. Qu'il s'agisse de candidats souhaitant investir dans la pierre, en vue de rénover un bien et le louer, ou de personnes qui disposaient déjà d'une location et qui venaient chercher une marque de réassurance », confirme-t-elle.

Une tendance à laquelle ne s'attendait pas nécessairement le réseau, et qui se traduit par un renforcement de son parc d'hébergements labellisés estimée à 5 à 7 % à l'échelle régionale. « Et les demandes continuent d'affluer encore cet été », confirme Gîtes de France.

6 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 25/08/2021 à 16:33
Signaler
Il faut voir l'augmentation vertigineuse des prix des campings on est chez les fous ce qui rend le principe du gîte bien plus agréable il n'y a pas photo. La présence des autres est rassurante mais pas à n'importe quel prix. Sans parler qu'il est plu...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.