Municipales 2020 : coup de vert dans les Savoie

 |  | 499 mots
Lecture 3 min.
(Crédits : CC/Wikemedia)
La vague verte est aussi passée par Annecy et Chambéry, les deux grandes villes des Savoie. Un scénario pourtant difficilement prévisible avant le premier tour des élections municipales.

La plus grande surprise est venue d'Annecy. Dans la préfecture de la Haute-Savoie, où le centre-droit était aux commandes depuis 1947 le maire Jean-Luc Rigaut (UDC, 44,65%) est défait par l'écologiste François Astorg (44,74%) par seulement 27 voix. L'édile annécien a reconnu sa défaite dès le soir du deuxième tour.

À la tête de la liste "Réveillons Annecy", François Astorg (ancien adhérent d'EELV) montre qu'une alliance est possible entre des écologistes et des Marcheurs, puisqu'il a bénéficié de la fusion de sa liste du premier tour avec celle de Frédérique Lardet - députée membre du groupe LREM, mais non investie par LREM... qui avait donné son soutien à M. Rigaut - pour l'emporter in extremis sur le maire sortant.

Du vélo, pas de tunnel

Jean-Luc Rigaut n'enchaînera pas sur un troisième mandat d'affilée, lui qui avait succédé à Bernard Bosson en 2007. Avec sa défaite, c'est aussi son projet de tunnel routier sous le massif du Semnoz, destiné à désengorger les rives du lac d'Annecy, qui devrait disparaître.

Le nouveau maire d'Annecy, qui était devenue depuis le 1er janvier 2017 la plus grande commune nouvelle de France, issue de la fusion de six communes haut-savoyardes, pour constituer un nouvel ensemble de 128 000 habitants, compte mener la ville vers la neutralité carbone en 2050, notamment en privilégiant la rénovation des bâtiments publics et les mobilités écologiques. Deux lignes de tram et un plan vélo sont envisagés.

Lire aussi : Municipales 2020 : en Haute-Savoie, les patrons émettent leurs attentes

Annecy n'a pas été la seule ville haut-savoyarde a passer au vert. La Roche-sur-Foron a fait de même, avec l'élection de l'écologiste Jean-Claude Georget (40,8%) face au maire sortant Sébastien Maure (DVD, 31,6%). Ce dernier se représentait tout en faisant face à une autre liste DVD, celle d'Olivier Chomat qui le talonne avec 27,6%.

Chambéry : retour à gauche

La surprise est moins grande à Chambéry, où le maire Michel Dantin (47,28%) perd face à Thierry Repentin (DVG, 52,72%), ancien ministre délégué durant la présidence de François Hollande. Il y a six ans, Michel Dantin avait fait basculer la préfecture de la Savoie à droite, après le mandat de la socialiste Bernadette Laclais.

À Chambéry, la surprise était intervenue au premier tour, où l'écologiste Aurélie Le Meur (22,46%) avait quasiment fait jeu égal avec Thierry Repentin (22,64%). La fusion des deux listes avait placé celui-ci en tête grâce à ses 22 voix d'avance sur la candidate EELV.

L'union des deux listes prévoit que Mme Le Meur devienne première adjointe de la municipalité de Chambéry. Un plan alimentaire local et bio, l'aménagement tourné vers l'environnement et le verdissement de la ville figurent parmi les priorités du nouveau maire de Chambéry.

Lire aussi : Municipales 2020 : En Savoie, les chefs d'entreprises donnent leurs priorités

--

>> Cliquez ci-dessous pour découvrir le résultat de votre ville :

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/06/2020 à 13:59 :
Pollution majeure dans la vallée, fonte des glaciers et réchauffement climatique impactant forcément cette région liée au tourisme de la neige, c'est surprenant dans les faits tellement les élections nous ont habitué à ce que les partis changent mais pas les politiques, tellement nous attendons peu d'elles, maintenant sur le papier il y a quand même des éléments concrets générant une logique à ce vote, en espérant que pour une fois les élus fassent ce pour quoi on les a élu.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :