Global Industrie : une renaissance post-Covid particulièrement attendue

Après une année d’attente, le salon Global Industrie revient en force du 6 au 9 septembre à Eurexpo Lyon pour son édition 2021. Une renaissance post-Covid placée sous le feu des projecteurs, puisque ce salon accueillera aussi une rencontre du Conseil National de l'Industrie ce lundi, avec la venue de Jean Castex, Bruno Le Maire et Agnès Pannier-Runacher. En seulement deux éditions, Global Industrie s’est imposé comme une référence mondiale et veut participer à la relance au sein de la première région industrielle de l’Hexagone.

3 mn

De retour après une année de crise sanitaire, le salon Global Industrie sera inauguré ce lundi par Jean Castex, Bruno Le Maire et Agnès Pannier-Runacher, qui participeront à une rencontre du Conseil national de l'Industrie.
De retour après une année de crise sanitaire, le salon Global Industrie sera inauguré ce lundi par Jean Castex, Bruno Le Maire et Agnès Pannier-Runacher, qui participeront à une rencontre du Conseil national de l'Industrie. (Crédits : DR/Istock)

« Enfin ! » En un mot, Sébastien Gillet, le directeur de Global Industrie et de la division des salons professionnels GL Events Exhibitions, résume bien l'état d'esprit régnant autour de cette édition 2021. L'an dernier, le salon a dû être annulé en raison de la situation sanitaire. C'est donc une renaissance pour cet événement conçu pour mettre en avant, les années paires à Paris et impaires à Lyon, l'excellence et l'innovation industrielle.

1.500 exposants cette année

Au menu 2021, 80,000 m² bruts d'exposition et 1.500 exposants (contre 2.500 exposants l'année 2019). Dont un tiers issu de la région Auvergne Rhône-Alpes, avec notamment 60 entreprises réunies sous la bannière Auvergne Rhône-Alpes de la CCIR et de la Région, dans les espaces Smart Tech et Régions. « AuRA est un territoire très fertile, tant en densité du tissu industriel qu'en leadership », commente Sébastien Gillet.

Les exposants sont répartis cette année en 15 univers : avec parmi eux, par exemple, l'électronique, la fabrication additive et 3D, la robotique, la smart tech ou encore les solutions environnementales. En complément, un format hybride offre la possibilité, pour la première fois, d'assister à distance aux temps forts de l'événement, de suivre des parcours de visite et des conférences et de participer à des business meetings.

Pour mémoire, Global Industrie est né en 2018 du regroupement de quatre salons (Midest, Industrie, Smart Industries et Tolexpo). « En seulement deux éditions, Global Industrie s'est imposé comme une référence mondiale. C'est une vraie fierté », souligne Sébastien Gillet, reconnaissant néanmoins que cette mouture 2021 sera probablement moins ambitieuse.

« Il y a 18 mois, à Lyon, nous avions 100 000 m² bruts et 2.200 exposants. Nous sommes donc en dessous, mais c'était prévisible. Les contraintes sanitaires, la difficulté liée aux voyages internationaux, freinent évidemment les déplacements. » Habituellement, 20 à 25 % des exposants sont étrangers. Cette année, ils ne seront que 15 %.

Côté visiteurs, ils avaient été 45.000 à fouler les allées du salon en 2019. « Pour cette édition, si nous atteignons les 30.000 à 35.000 visiteurs, nous serons satisfaits. » Car là encore, si 60 % des visiteurs sont en moyenne issus de la région AuRA, un nombre non négligeable de professionnels internationaux font habituellement le déplacement. « Les salons importants redémarrent, il va falloir quelques mois pour que chacun reprenne confiance. »

L'innovation comme moteur de la relance

Il n'empêche, pour Sébastien Gillet, cette vitrine doit offrir aux entreprises la possibilité de nouer des contacts fructueux et de participer ainsi à la relance post-Covid. Elle doit aussi favoriser la transmission d'une image ambitieuse de la filière industrielle, et le recrutement de nouveaux talents, nerf de la guerre dans de nombreux secteurs d'activités industrielles. Au-delà de ces missions, Global Industrie se veut une vitrine de l'innovation, permettant une veille des dernières tendances technologiques.

Et parmi ces innovations, l'accélération semble particulièrement puissante cette année en matière de réalité virtuelle, robotisation ou encore automatisation... D'ailleurs, remarque Sébastien Gillet, et cela est particulièrement révélateur : l'espace Smart Tech est le seul à avoir réussi à conserver une taille quasi identique à celle de la précédente édition. « Les innovations 2021 tournent autour d'un meilleur accompagnement de l'homme dans l'entreprise, dans le produire plus efficacement et plus proprement par exemple. »

Placé sous le haut patronage d'Emmanuel Macron, Global Industrie est largement soutenu par l'État. Pour l'inauguration, Jean Castex, Bruno Le Maire et Agnès Pannier-Runacher seront d'ailleurs présents et participeront à la réunion du Conseil national de l'Industrie, le 6 septembre.

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.